Falardeau, Turpin, Émond, Edoin, Villeneuve et Vallée à l’honneur au TIFF

Six films québécois majeurs retenus en festival pour la fin d’année : Les long métrages de Falardeau, Turpin, Émond, Edoin, Vallée et Villeneuve marqueront la fin d’année 2015

Il est venu le temps de pousser un soupir de soulagement. Depuis près de trois mois, depuis le festival de Cannes en fait, on se demandait bien où pourraient figurer les long métrages québécois importants de 2015, ceux qu’on avait vu se monter à la saison hivernale 2014-2015 (voir reportages plateau de Guy Edoin et André Turpin).

Et bien avec l’annonce des films sélectionnés à Locarno puis au TIFF, nous pourrons donc nous réjouir et dire que les petits derniers d’Anne Émond, André Turpin, Pierre Falardeau et Guy Edoin seront bel et bien présentés et attendus en festival

Et si la première partie de l’année avait laissé la part belle à François Delisle (Chorus), Sophie Deraspe (Le profil Amina) et Maxime Giroux (Felix & Meira), on sait d’ores et déjà que la fin de l’année ne devrait pas sourire qu’à Denis Villeneuve que la presse internationale présente déjà comme le grand vainqueur 2015. En effet, suite à sa projection à Cannes, il apparaissait évident que Sicario aurait dû figurer au palmarès du festival… la trop grande proximité du réalisateur québécois avec plusieurs membres du jury ayant finalement eu raison d’un prix lors de la remise finale.

Voici présentés ci-après les quelques long métrages qui auront les honneurs dès la rentrée

Guibord s’en va-t-en guerre – Philippe Falardeau

Chouchou du peuple depuis des années maintenant, Philippe Falardeau s’était certes un peu amusé l’an dernier avec son Good Lie, mais il avait un peu perdu de son identité politique avec un film peut-être trop américain. Espérons que ce Guibord saura retrouver les faveurs d’un public tout acquis à sa cause !

Les êtres chers – Anne Émond

Second long métrage après l’acclamé Nuit #1, Les êtres chers d’Anne Émond présente le revenant Maxime Gaudette (Polytechnique) face à la nouvelle venue Karelle Tremblay (Corbo). Sélectionné à Locarno, le nouveau film de la réalisatrice sera également du TIFF mi-septembre.

Demolition –Jean-Marc Vallée

Avec Denis Villeneuve, Jean-Marc Vallée fait partie des réalisateurs adoubés par les producteurs d’Hollywood. Avec Dallas Buyers Club et Wild, ce dernier a une légère avance sur le papa de Polytechnique. On sait peu de choses de Demolition si ce n’est que le film fera l’ouverture du TIFF et met en vedette Jake Gyllenhaal et Naomi Watts.

Sicario –Denis Villeneuve

Acclamé par la critique à Cannes, Sicario est déjà présenté comme un film majeur certes moyennement québécois de par sa distribution.

Endorphine –André Turpin

Le directeur photo de Xavier Dolan s’engage rarement dans la réalisation puisque cela faisait 14 années que l’on ne l’avait pas vu diriger des acteurs. Avec Endorphine, il compose un film complexe avec Lise Roy, Sophie Nélisse et Mylene Mackay (voir reportage)

Ville-Marie – Guy Edoin

Second long métrage pour le jeune réalisateur québécois qui a su attirer la star Monica Bellucci dans son nouveau projet. La bande annonce annonce déjà la couleur avec quelques influences Almodovariennes…Mais la réalité sera sans doute toute autre. Le film sera projeté en projection spéciale au TIFF

Denis Côté, sera présent dans la catégorie court-métrage; Geneviève Dulude-De Celles du volet documentaire.

A noter que Karelle Tremblay et Aliocha Schneider ont également été présentés pour le TIFF Rising Star qui voyant, l’an dernier, Sophie Desmarais et Alex Landry mis en avant.

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *