Annihilation : Vers l’inconnu par des chemins connus

Le scénariste des films de Danny Boyle, 28 Days Later et Sunshine, Alex Garland, avait secoué l’univers de la science-fiction en 2015 avec son premier film à titre de réalisateur, Ex Machina, un immense succès critique qui lui avait même valu une nomination aux Oscars pour le meilleur scénario original. En un seul film, Garland […]

RVCQ 2018 : 10 courts métrages québécois à surveiller lors du gala Prends ça court!

La 15e édition du gala du court métrage québécois Prends ça court! propose pas moins de 42 courts métrages. Fidèle à son image, le gala sera festif, rassembleur, créatif et irrévérencieux. Animé par Julie Le Breton et Rémi-Pierre Paquin dans une ambiance musicale assurée par le groupe rock Galaxie qui vient tout juste de sortir leur dernier […]

All you can eat Bouddha : un long métrage québécois délirant

À l’hôtel El Palacio, un tout-inclus des caraïbes, Mike n’a d’yeux que pour le buffet à volonté. Son appétit vorace, un magnétisme mystérieux et d’étranges petits gestes miraculeux attirent les curieux, parmi lesquels il se fait une panoplie d’amis, d’admirateurs et de complices, ainsi qu’un ennemi jaloux et encombrant. Ces derniers l’accompagneront dans une descente […]

Une femme fantastique (Una mujer fantastica) : comme un roseau sauvage

En lice aux Oscars dans la catégorie « meilleur film en langue étrangère », Une femme fantastique, du Chilien Sebastian Lelio, constitue un vibrant plaidoyer pour l’identité doublé d’un message politique éloquent, qu’une esthétique enlevante vient magnifier. Vous entendrez probablement parler d’Une femme fantastique durant les jours à venir, notamment parce qu’il est l’un des premiers métrages à offrir le rôle principal d’un […]

Annihilation : Vers l’inconnu par des chemins connus

RVCQ 2018 : 10 courts métrages québécois à surveiller lors du gala Prends ça court!

All you can eat Bouddha : un long métrage québécois délirant

Une femme fantastique (Una mujer fantastica) : comme un roseau sauvage

Actu

RVCQ 2018 : 10 courts métrages québécois à surveiller lors du gala Prends ça court!

La 15e édition du gala du court métrage québécois Prends ça court! propose pas moins de 42 courts métrages. Fidèle à son image, le gala sera festif, rassembleur, créatif et irrévérencieux. Animé par Julie Le Breton et Rémi-Pierre Paquin dans une ambiance musicale assurée par le groupe rock Galaxie qui vient tout juste de sortir leur dernier […]
All you can eat Buddah : un long-métrage québécois délirant
2.0

All you can eat Bouddha : un long métrage québécois délirant

À l’hôtel El Palacio, un tout-inclus des caraïbes, Mike n’a d’yeux que pour le buffet à volonté. Son appétit vorace, un magnétisme mystérieux et d’étranges petits gestes miraculeux attirent les curieux, parmi lesquels il se fait une panoplie d’amis, d’admirateurs et de complices, ainsi qu’un ennemi jaloux et encombrant. Ces derniers l’accompagneront dans une descente […]

Une femme fantastique (Una mujer fantastica) : comme un roseau sauvage

En lice aux Oscars dans la catégorie « meilleur film en langue étrangère », Une femme fantastique, du Chilien Sebastian Lelio, constitue un vibrant plaidoyer pour l’identité doublé d’un message politique éloquent, qu’une esthétique enlevante vient magnifier. Vous entendrez probablement parler d’Une femme fantastique durant les jours à venir, notamment parce qu’il est l’un des premiers métrages à offrir le rôle principal d’un […]

Les faux tatouages : Les vrais sentiments

Pascal Plante, qui signe avec Les faux tatouages un premier long-métrage, appartient à cette nouvelle génération de cinéastes qui débarque dans le paysage cinématographique québécois avec des propositions de long-métrages à micro-budget fort intéressantes. Sa proposition à lui : une courte mais charnière idylle entre deux jeunes amateurs de punk rock d’à peine 18 et 19 […]
La confession
3.0

La Confession de Nicolas Boukhrief : « Mais sans l’Amour, je ne suis rien. »

On ne sait si c’est le credo du réalisateur, mais cette parole de Saint Paul apôtre pourrait assez correctement résumer le propos de cette nouvelle adaptation cinématographique du roman, prix Goncourt 1952, écrit par Béatrix Beck, à partir de ses souvenirs autobiographiques. Léon Morin, prêtre Dans l’adaptation de Jean-Pierre Melville, datant des années 60 : Léon […]

In the fade : entrer dans la lumière

Précédé d’un accueil mitigé au dernier Festival de Cannes où Diane Kruger s’est mérité à juste titre le prix d’interprétation féminine, In the fade ne fait pas dans la tiédeur. Il pousse le spectateur dans ses retranchements et le force à affronter la réalité, certes dérangeante, mais ô combien réaliste du quotidien de certains Allemands d’origine turque. Katja Serkeci […]

Archives