CINÉMANIAK Posts

1 décembre 2019 / / On jase

Sur une terrasse de Côte-des-neige, le cinéaste d’animation Théodore Ushev nous parle de création, de destruction, de politique et de son dernier film, Physique de la tristesse (2019). Il nous livre le fruit de sept années de travail où les arts visuels, la littérature, le cinéma et la politique s’engouffrent à nouveau dans un tourbillon animé. Il s’empare cette fois d’une nouvelle technique, celle de la peinture à l’encaustique.

29 novembre 2019 / / A La Une

Grâce à une réalisation nerveuse, en concordance avec le climat de la ville où résonnait nuit et jour le bruit des balles semant la mort partout à l’improviste, et une reconstitution d’époque impressionnante, De Fontenay arrive à créer une profonde immersion dans le Sarajevo assiégé de 1992.

28 novembre 2019 / / On défriche
25 novembre 2019 / / On défriche

La réalisatrice française d’origine sénégalaise Mati Diop est revenue du Festival de films de Cannes avec le Grand Prix du jury de la compétition officielle pour Atlantique, histoire d’amour classique avec une touche fantastique. Si la réalisation est de qualité, l’ensemble du film peut désintéresser son spectateur. Un premier film visuellement prometteur, mais pas si emballant.

23 novembre 2019 / / On explore
21 novembre 2019 / / On défriche
21 novembre 2019 / / On défriche
14 novembre 2019 / / On défriche

Les amours contrariées sont souvent délicieuses, Délicieusement tristes. Fulgurante rencontre entre un peintre et son sujet, Portrait de la jeune fille en feu Céline est la chronique lente et parfois traînante, d’un amour condamné par les conventions.