Les 10 films québecois attendus début 2015

La saison de Noël touchant à sa fin, il est temps de regarder vers 2015 ! Nombreux sont les médias qui ont déjà relayé les divers évènements attendus en 2015, en général des blockbusters attendus et qui créent déjà le buzz sur internet. A Cinemaniak, comme il est difficile de prévoir les futures bombes du cinéma d’auteur (nos préférés), nous préférons essayer de tester la température  quant aux potentiels succès de films de qualités et qui déjà ont attiré notre attention. En voici un TOP10 des plus attendus

Felix & Meira sort le 30 janvier

Après avoir remporté de nombreux prix dans plusieurs festivals à travers le monde, le film prend enfin l’affiche au Québec. Réalisé par le cinéaste Maxime Giroux (Jo pour Jonathan), le long métrage raconte l’amour impossible entre un Québécois francophone fils de bonne famille et une jeune femme juive hassidique mariée et mère d’un enfant.

L’amour au temps de la guerre civile sort le 6 février

Lancé en avant-première au festival du nouveau cinéma de Montréal, la dernière réalisation de Rodrigue Jean (Hommes à louer/Lost Song) sera lancée sur le territoire nationale. L’histoire présente Alexandre Landry (Gabrielle) en jeune toximan et qui se prostitue dans le quartier centre-sud de Montréal

 

Les loups fera l’ouverture des RVCQ le 19 février

Mettant en vedette Evelyne Brochu, Louise Portal, Benoît Gouin ou encore Gilbert Sicott, Les Loups raconte l’histoire d’Élie, jeune femme convalescente qui débarque sur une île de l’Atlantique Nord, en pleine fonte des glaces, et tente de s’intégrer à la communauté d’insulaires.

 

Le scaphandrier sortira le 20 février

Un navire est retrouvé à la dérive avec son équipage massacré sur les côtes de la Gaspésie… C’est la consternation !  Dans la foulée, une journaliste ambitieuse, aidée d’un jeune muséologue-archiviste plutôt timide et sédentaire, découvre qu’un vieux collectionneur d’objets maritimes aux desseins douteux est peut-être en lien avec cette terrible histoire.  

Le Scaphandrier met en vedette Édith Côté-Demers, Alexandre Landry, Raymond Bouchard, Pierre Mailloux & Luc Pilon

Scaphandrier Teaser from Filmoption International on Vimeo.

Autrui de Micheline Lanctot le 27 février

Le dixième long-métrage de la cinéaste raconte l’histoire de Lucie (Brigitte Poupart) qui décide d’accueillir un itinérant (Robin Aubert) chez elle.

Chorus  sortira le 6 mars après avoir fait la clôture des RVCQ

Deux ans après Le météore (présenté à Sundance et Berlin), François Delisle revient avec un casting de choix (Fanny Mallette, Sébastien Ricard, Geneviève Bujold et Pierre Curzi) pour Chorus, histoire d’amour centrée autour du deuil (et dont la thématique semble proche de Qu’est ce qu’on fait ici dont Delisle était producteur)

BANDE ANNONCE_CHORUS from Films 53/12 on Vimeo.

Gurov & Anna sur les écrans le 20 mars

Lancée au FNC en 2014, la nouvelle réalisation de Rafael Ouellet (Camion)  présente une relation extra-conjugale entre un professeur universitaire et son élève. C’est un « film chaud, luxueux mais également vénéneux » (critique). Avec la toujours parfaite Sophie Desmarais

Gurov et Anna – Bande annonce from Filmoption International on Vimeo.

La passion d’Augustine sort début avril

Retour de première plan au cinéma pour l’excellente Céline Bonnier. Devant la caméra de Lea Pool (Maman est chez le coiffeur), elle incarnera Simone Beaulieu (devenue Mère Augustine) et dirigeant un petit couvent sur le bord du Richelieu.

NOIR sortira le 10 avril

Kadhafi, rappeur algérien de 26 ans, ex-membre d’un gang de rue et père d’un jeune garçon sort de prison et veut se ranger. Y arrivera-t-il ? Fleur, jeune mère haïtienne de 17 ans, qui vit une relation conflictuelle avec sa mère et abusive et passionnelle avec le père de sa fille. Elle rêve de devenir infirmière. Suzie, une danseuse blanche de 20 ans qui tombe amoureuse d’Evans, un gangster noir. Leur relation prendra un tour inattendu. Et enfin, Dickens, 16 ans. Il veut faire partie du gang contrôlé par son frère ainé, qui lui en refuse l’accès.

CORBO sortira également au 1er trimestre

Montréal, printemps 1966. Jean Corbo, 16 ans, né d’une mère québécoise et d’un père italien, est écartelé entre ses deux appartenances. Après s’être lié d’amitié avec deux jeunes militants d’extrême-gauche, il rejoint le Front de libération du Québec, un groupe radical clandestin. Jean, dès lors, marche inexorablement vers son destin.

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *