Les perdants de 2015

Décidemment, les années se suivent et se ressemblent pour certains !

En effet, l’an dernier on pouvait notamment y retrouver les vieux au cinéma, Johnny Depp, Keanu Reeves, Jennifer Lawrence ou encore Sophie Marceau…

Et bien à quelques exceptions faites, 2015 se ressemblent beaucoup. Voyez plutôt !

Michael Keaton

Tout bon cinéphile doit se souvenir de l’échec de Michael Keaton aux derniers Oscars au moment du verdict du nom du meilleur acteur…Mais tout le monde n’a pas vu que l’acteur avait déjà préparé son petit discours et qu’il le sortait de sa veste quelques secondes trop tôt (voir ICI) ! Cet incident ainsi qu’une altercation avec une journaliste de Première en début d’année montrent l’ampleur de l’ego de l’acteur…Pour Spotlight, il vient de remporter le prix du meilleur acteur du New York Film Critics Awards. Espérons que le melon ne se reformera pas après une possible nomination aux oscars….

Kristen Wiig

Depuis Bridesmaids, on attendait beaucoup l’hilarante Kristen Wiig. 2015 devait être son année avec un rôle-titre (Welcome to me ) et trois second-rôles. Malheureusement Welcome to me s’est planté et et Diary of a teenage girl n’a pas été le succès escompté non-plus. Ouf, un petit rôle à contre-emploi dans The Martian va sauver l’année avant de la voir l’an prochain dans Ghostbuster

Emmereich, Boyle, Columbus, Zemeckis

Lorsque les papas des Grimlins, Slumdog Millionnaire, Forrest Gump et Independance Day sont listés parmi les « bides de l’année », on se dit que quelque-chose ne doit pas aller dans le box-office américain. Pourtant l’année 2015 fut bien difficile pour les « anciens » Robert Zemeckis, Danny Boyle, Roland Emmerich et Chris Columbus. Si Stonewall et Pixels, selon la presse, étaient programmés pour être des échecs, The Walk et surtout Steve Jobs ne méritaient pas de ne pas trouver leur public ! En 2015, seul Ridley Scott parmi les réal chevronnés s’en est tiré avec les félicitations….

Déjà Boyle travaille sur Transpotting 2 et Emmerich (après avoir interdit la sortie de Stonewall dans bien des pays) finalise actuellement Independance Day 2 avec Charlotte Gainsbourg…Bon, le moral ne semble donc pas au plus bas….

Mortdecaï

Si Johnny Depp rejoint l’assurance vie Pirates des Caraïbes tous les deux trois ans, c’est forcement pour se repositionner dans l’échelle des hauts salaires à Hollywood (Allociné le place même en tête de son article Les 10 stars les moins rentables). Son début d’année a été catastrophique (Mortdecaï et Into the Woods auront d’ailleurs prouvé le désamour du public envers sa petite personne) et ce n’est pas avec une tonne de maquillage sur le visage (la transformation de Black Mass) qu’il pourra redorer son blason. Il pourrait tout juste passer refaire un coucou à Tim Burton afin de rappeler qu’il a été un génial acteur dans les années 90…Mais ce temps parait fort fort loin !

Taulardes

Sophie Marceau se fait rare au cinéma…Début 2016, on la retrouvera dans Taulardes qui fut présenté à Cinémania. Pour la petite histoire, non-seulement elle n’est pas venue présenter le film au Québec (comme initialement prévu) mais elle manque plutôt de crédibilité dans ce film de « taulardes ». Alexandre conseille même à toute l’équipe de revoir Unité 9 afin de mieux se situer…Dommage

Saint Laurent

Yves Saint Laurent par Bertrand Bonello (Saint Laurent quoi). L’an dernier, le film était sélectionné à Cannes et on lui prédisait donc une belle carrière. Non seulement le film fait beaucoup moins que le plus classique Yves Saint-Laurent de Jalil Lespert mais il ne récupère qu’un seul prix aux Césars alors qu’il avait reçu dix nominations… Visiblement, deux Saint-Laurent, il y en avait quand même un de trop !

The Good Dinosaur

The Good Dinosaur, le plus récent film d’animation de Pixar, n’a pas obtenu les résultats escomptés au box-office. 350 millions de $ de budget (avec la publicité), le film est condamné à passer la barre des 500 millions pour assurer sa rentabilité. Ça sent fortement le premier échec pour Pixar….

L'Excentris

On le sait depuis maintenant quelques semaines, L’Excentris a fermé ses portes au public, jugeant inacceptable le comportement d’E-One à son égard. Si le communiqué de presse disait une « fermeture provisoire » afin de laisser une porte ouverte, il parait difficile aujourd’hui de faire marche arrière. E-One (qui a failli leur refuser Sicario) tient sa position…Quant à l’Excentris aujourd’hui, nombreuses sont les personnes qui prennent la parole tour à tour pour révéler comment faire mieux en terme de gestion…

Le dernier loup

Le réalisateur français Jean-Jacques Annaud espérait bien, en tournant son film en mandarin, voir Le dernier loup sélectionné pour les Oscars ! Malheureusement la production, les fonds et lui-même étant trop « européens », l’Académie n’a pas accepté que le papa de L’Ours puisse représenter la Chine et donc être éligible…Dommage !

Warner2015

Mauvaise année pour la Warner qui après de bonnes années 2013 et 2014, voit ses productions « leader » marquer le pas : Jupiter Ascending s’est pris les pieds dans le tapis tout comme Magic Mike XXL, We are your friends,Pan et enfin dernièrement In the Heart of the Sea. Malheureusement ce ne sont pas Black Mass, Hot Pursuit ou Mad Max Fury Road qui pouvaient faire contre-poids. Tout juste San Andreas et les productions sorties en fin d’année 2014 permettent à la firme de sortir la tête de l’eau (Interstellar, American Sniper…) = Voir dossier

Les perdants de 2014

Les perdants de 2013

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *