Timbuktu, Les Combattants et Mommy sacrés aux Césars 2015

Ce matin, dans les médias québécois, les gros titres allaient bon train en faveur de Mommy « César du meilleur film étranger »…un peu comme un rattrapage de la non-sélection finale aux oscars…Ou par souhait de continuer à vendre (ou être lu). Il suffit de voir combien l’interface cinemaniak peut faire de lecture supplémentaires à partir de Xavier Dolan en mot clé….

Alors forcément, en titrant « Mommy » ou « Xavier Dolan » les url (lien web) s’affolent bien plus ici en Amérique du Nord qu’en titrant « Timbuktu grand gagnant des Césars, Le quotidien d’un village sous le joug des islamistes, l’horreur de la charia… »

Ces titres résumeraient plutôt bien les récompenses subtilisées hier lors de la cérémonie française par le film d’Abderrahmane Sissako.…. Bien que le film soit plutôt un film africain par son réalisateur et ses équipes…A vrai dire seule sa production dispose de fonds français…Mais quand on sait combien les sociétés de production investissent aujourd’hui dans des projets internationaux, on aura peut-être un jour Bryan Singer ou Lars Von Trier aux Césars…

Juliette Binoche et Kristen Stewart

A mon sens, un film est français à partir de la nationalité de son réalisateur ou de sa distribution. Aussi La venus à la fourrure, réalisé l’an dernier par Roman Polanski y avait sa place. En revanche, Le pianiste, couronné il y a quelques années…Non.

Il existe quelque questionnements similaires au Québec où Enemy a été sélectionné aux Jutra … puisque Denis Villeneuve est québécois…Toutefois ni son film tourné à Toronto, ni sa distribution ne sont québécoises…. Quelle drôlerie cela aurait été de voir Scarlett Johansson et Lucy couronné aux Césars…

 

Toujours est-il que l’enjeu ne semble pas là…et il semble arranger les français que de dire que  Timbuktu est un film français…Bref, il a subtilisé pas moins de sept Césars.thomas-cailley2-460x295

Je préfère de loin retenir le succès des Combattants (meilleur espoir, meilleure actrice et meilleur premier film à Thomas Cailley que j’avais rencontré en novembre dernier) .  Les prix d’interprétations se sont dispersés entre Pierre Niney (effet Canal pour le « mauvais » Yves Saint-Laurent), Reda Kateb (Hippocrate) et Kirsten Stewart (Sils Maria) qui a souhaité rendre un hommage à Juliette Binoche…

trio-explosif-de-Mommy

Le reste est une succession de déception… qui a duré au-delà de minuit et demi….Tant et si bien que la chaîne internet a fini par cesser la rediffusion au meilleur moment….

Déception donc  sauf pour Xavier Dolan et Mommy donc qui récupère le césar du meilleur film étranger face à Boyhood, The Grand Budapest Hotel, Deux jours deux nuits ou Winter Sleep….Heureusement que  Timbuktu n’y était pas ….Mommy ne serait sans doute pas reparti avec la statuette…

 

En bonus notre entrevue avec Adele Haenel; cette dernière parle même d’une véritable « pierre tombale » pour qualifier le Cesar

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *