Lucy

Scarlett Johansson aurait-elle perdue la tête ? ♥♥♥♥

Lucy est une jeune femme vivant à Taipei. Pour survivre, elle est contrainte de faire la « mule » pour des trafiquants de drogue. Un jour, elle absorbe accidentellement une substance expérimentale qu’elle transporte. Cela décuple ses facultés physiques et psychiques.  

Luc Besson est, incontestablement un pilier du cinéma français et, dans le cas présent un maitre de la science-fiction. En effet, après Le Cinquième Élément, blockbuster des années 90. Monsieur Besson profite du passage à l’ère numérique pour réaliser un long métrage d’une beauté sans pareil. Le film a pour principal sujet, le cerveau humain et, par conséquent, les nombreuses aptitudes que nous pourrions avoir si nous étions capables d’utiliser plus de 10 % de nos capacités cérébrales. Ce n’est pas seulement un film mais plutôt une réflexion psychologique et morale. En effet, après avoir vu le film, le spectateur enchaine débats et autres interrogations en tout genre. Le cerveau reste et restera l’organe le plus complexe de l’anatomie humaine. Mais ça Luc, il s’en moque. Il arrive à nous prouver très explicitement par A + B ce qu’il se passerait si nous pouvions avoir le plein contrôle de cet organe, grâce à l’excellent Morgan Freeman (Invictus) professeur de neurologie. Et ça ce n’était pas une mince affaire. De plus, le film aborde de nombreux sujets toujours d’actualité sur les origines de l’humanité, la société et la technologie, beaucoup trop présente dans les us et coutumes d’aujourd’hui. Luc Besson mélange avec brio effets spéciaux, humour décalé et scènes d’actions sur fond de scénario qui tient correctement la route. Ce film n’est pas sans nous rappeler Limitless avec un certain Bradley Cooper qui prenait des comprimés une substance en cours d’homologation, le NTZ pour décupler ses facultés cognitives. L’évolution du film est très cohérente, les images sont belles et la trame de l’histoire est bien faite. La délicieuse Scarlett Johansson (Match Point, Scoop) n’en est pas à son premier coup d’essai et joue à la perfection une super Lucy perdue et très concentrée qui ne comprend, visiblement pas, ce qui est en train de lui arriver. La scène finale ou, dans le cas présent le « bouquet » final (avec une rencontre assez inattendue), se passera de commentaires. Petit bémol, le film ne dure que 1 heure 30, on aurait voulu en voir plus ou plutôt en savoir plus… Bref, ce film est original, vrai, humain, réfléchi mais, attention, c’est peut-être de la science mais ça reste de la fiction…

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *