Cannes 2015: C’est parti !

68ème festival de Cannes c’est aujourd’hui le grand jour ! Un des plus importants de l’année, celui de l’ouverture du festival de Cannes. Un an après la consécration du phénomène Dolan avec son prix du jury pour Mommy et la palme d’or pour Winter Sleep, le festival s’annonce cette année comme un festival  pro-francophonie avec une surreprésentation française (moins de Québec malheureusement cette année).

Catherine Deneuve ouvrira ce festival avec une montée des marches pour le nouveau film d’Emmanuelle Bercot : La tête haute .  On rappelle que la jeune réalisatrice avait donné à la grande actrice française un des plus rôles à sa mesure dans Elle s’en va.

Mais comme à dit ce matin la Reine Catherine, « le stress est moins grand, car le film est présenté hors compétition ».

Comme on le sait depuis quelques semaines, le jury de la compétition officielle sera présidé par les frères Coen (lauréats de la Palme d’Or en 1991 pour Barton Fink) : « L’angoisse de les confondre commence maintenant » a évoqué à la blague Xavier Dolan au micro de France Inter.

Cannes_jury_2015

Nous l’avons déjà évoqué, Denis Villeneuve sera le seul québécois en compétition officielle pour les longs métrages. Sicario sera forcément très attendu. (Voir conférence de presse)

Il y a cinq films français dont deux réalisés par des femmes en compétition officielle :

Maïwenn (portrait à venir dans quelques jours) & Valérie Donzelli dont c’est une première en compétition officielle (rappelons qu’elle avait fait partie de la semaine de la critique avec son second long métrage : La guerre est déclarée)

Autre nouveau venu, Stephane Brizé, dont les derniers films ont été très bien reçus (Mademoiselle Chambon, Quelques heures de printemps)

Jacques Audiard qui, tant de fois, à frôlé la palme. Guillaume Nicloux enfin, un des derniers films ajoutés en supplément avec Gerard Depardieu et Isabelle Huppert

Bien d’autres français seront présents dans les autres catégories dont la quinzaine des réalisateurs qui s’ouvrira avec le film de Louis Garrel.

Dolan_Cannes2015

Autre intérêt de Cannes, la présence des producteurs afin d’y vendre leurs films. Ainsi on sait qu’une délégation québécoise y est déjà présente.

Les productions Devilworks (très présents lors du festival Fantasia chaque année en juillet) sont également à Cannes afin d’y vendre Blood Ransom, Afterimage, Discopathe, Rouge Sang ou encore l’excellent Time Lapse (coups de cœur du festival de genre l’an dernier)

 

A noter que, comme il est de de coutume depuis plusieurs années, quelques films de la compétition officielle seront proposés à Paris au Gaumont Opéra : Dheepan de Jacques AudiardYouth, de Paolo Sorrentino, Tale of Tales de Matteo Garrone ou encore Sea of Trees de Gus Van Sant, seront donc présentés dans ce petit Cannes délocalisé.

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *