Embrasse-moi comme tu m’aimes: Reportage sur le plateau d’André Forcier

Embrasse-moi comme tu m’aimes, le nouveau long métrage d’André Forcier (Les États-Unis d’Albert, Coteaux Rouges), est entré  en tournage à Montréal dimanche 10 mai dans un studio du quartier de Griffintown.

L’action se déroule en 1940. Pierre Sauvageau (Emile Schneider) voudrait s’enrôler dans l’armée mais il doit s’occuper de sa sœur jumelle, Berthe (Juliette Gosselin)

Une distribution impressionnante vient prêter main forte à ces deux jeunes comédiens de Céline Bonnier, Mylène Mackay, Réal Bossé, Patrick Drolet, Antoine Bertrand à Roy Dupuis.

Le projet initialement intitulé Bébés fourneau voit son titre changer: « les gens pensaient qu’on allait jeter des enfants aux fours » dit le réalisateur de 67 ans. Céline Bonnier, Emile Schneider et Juliette Gosselin viennent compléter son témoignage sur le reportage plateau.

 

Emilie Schneider a publié quelques photos de Laurent Guérin sur son facebook dernièrement

13083324_10154825075724638_7152540744184792570_n 13177884_10154825075729638_2079320888787517738_n 13220984_10154825075734638_1741241003252770863_n

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *