Pacific Rim

Suite de l’année SF plus que moyenne ♥♥

Surgies des flots, des hordes de créatures monstrueuses venues d’ailleurs, les «Kaiju», ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes et épuisé les ressources naturelles de l’humanité pendant des années. Pour les combattre, une arme d’un genre nouveau a été mise au point : de gigantesques robots, les «Jaegers», contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie grâce à une passerelle neuronale baptisée le «courant». Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju.
Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l’humanité n’ont d’autre choix que d’avoir recours à deux héros hors normes : un ancien pilote au bout du rouleau (Charlie Hunnam) et une jeune femme en cours d’entraînement (Rinko Kikuchi) qui font équipe pour manoeuvrer un Jaeger d’apparence obsolète….

Pourquoi Pacific Rim, un des films les plus attendus de 2013, ne fonctionne-t-il pas vraiment ?

Est-ce son caractère constamment prévisible calqué sur un ensemble de blockbuster déjà réalisés chaque année et qui finit par lasser ?

Est-ce le côté trop chargé de la photo qui finit par donner une sacré migraine à certain ou à laisser une impression de jeux vidéo à d’autres ?

Peut-être tout simplement qu’il devient difficile de contenter un public qui en a vu beaucoup y compris en matière de science-fiction. Car on a beau critiquer Prometheus ou Oblivion, au moins les deux films prenaient un risque important au niveau du scénario. Ici, c’est lisse, convenu, habituel…Bref, cela se regarde avec une forte impression de déjà-vu !

Jamais le spectateur est interpellé par quoi que ce soit…

Niveau cliché américain également, beaucoup y passe de l’héroïsme militaire à la culpabilité sans oublier le duo de scientifiques loufoques…

Ça ne révolutionnera donc pas le genre; ça ne se démarquera pas non plus des autres productions de l’année.

Un divertissement c’est tout

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *