Entretien avec Jean-Marie Larrieu pour la sortie de 21 nuits avec Pattie

21 Nuits avec Pattie sort fin novembre en France. A l’occasion du Festival du Nouveau Cinéma, nous nous sommes entretenus avec un du binôme composant les Frères Larrieu: Jean-Marie !

Depuis près de quinze ans maintenant, Jean-Marie et Arnaud Larrieu, proposent au travers leur filmographie, une vision assez bucolique du cinéma où se mêlent bien souvent désir, sexe et étrangeté suscitant chez le spectateur bien des émotions parfois contradictoires. Rencontré il y a deux ans pour L’amour est un crime parfait, Jean-Marie Larrieu arrivait aujourd’hui au festival du Nouveau Cinéma avec son nouveau long métrage sous le bras

21 nuits avec Pattie : Nouveau long métrage tourné à Castans dans la Montagne Noire de l’Aude et présentant Caroline (Isabelle Carré) débarquant dans l’univers de Pattie (tordante Karin Viard). Au programme, l’enterrement de la mère de Caroline dont le corps disparait brusquement du jour au lendemain, donnant lieu à un ensemble de scènes bien cocasses.

21-nuits-avec-pattie3

« Le scénario est inspiré d’un vrai personnage qui s’appelle lui aussi Pattie. On a scénarisé en inventant le personnage de Caroline et le décès de sa mère; un scénario qui a été long à écrire. »

Dans ce nouvel opus, toujours beaucoup de désir, de nature et, comme de coutume, de baignade : « La baignade c’est faire corps avec les éléments. C’est présent dans pas mal tous nos films… En même temps c’est un film d’été; il y a un rituel du film d’été dont les baignades en rivière »

Comme souvent, les frères Larrieu font appel à leur comédienne fétiche, Karin Viard, encore très sensuelle : « On aime la déplacer sur des terrains très sensuels là où elle serait très épanouie. Elle aimait ce côté glamour, beau. Karin a une énergie qui dépasse un peu la Pattie qu’on connait. »

21 nuits avec Pattie

S’il en est très loin, le film rappelle parfois Alain Resnais surtout dans son aspect théâtral : « On a un rapport à Resnais par les acteurs … oui…La tirade de Dussollier au début, c’est un peu un hommage au monologue de Melo…Mais Resnais détestait les extérieurs…Nous on joue avec ça, on rebondie avec ça ».

La fin de notre entretien se focalise sur la non-selection du film au dernier festival de Cannes. « Le film était prêt, On n’a pas été sélectionné, on leur en veut beaucoup » dira t’il en souriant

« C’est pas un film pour la compétition…Mais on aurait aimé aller à Quinzaine ou à Un certain regard. . Cette année, il y a eu une telle hystérie sur Cannes. On est en train de passer dans le rang des cinéastes qui devraient envisager le cinéma sans ce festival. Cannes devient tellement nécessaire (pression des producteurs, distributeurs, des salles…Certaines aides télé ne vous viennent que si vous allez à Cannes (pour ne pas les citer « Arte ») … Ce ne sont pas juste des enjeux de notoriété…. Il faudrait envisager que Cannes n’existe pas

Après on est déçu de ne pas y aller, ça devient ridicule… »

21-nuits-avec-pattie2

Peindre ou faire l’amour avait en effet été sélectionné en compétition officielle.

21 nuits avec Pattie a reçu le prix du scénario au festival de San Sebastien.

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *