Étiquette : Denys Arcand

1 février 2016 / / A La Une

Lorsque le plus récent film de Jean-Marc Vallée, Demolition, a ouvert le dernier Festival international du film de Toronto (TIFF), l’occasion a marqué un important changement dans l’industrie cinématographique au cours des dernières années. Nous avions atteint un tournant où les ambassadeurs cinématographiques canadiens les plus reconnus n’étaient plus des anglophones, mais bien des Québécois.

Le nouveau film de Denys Arcand, Le Règne de la beauté, n’est pas juste mauvais, c’est encore plus à côté d’la track que Stardom et Joyeux Calvaire réunis et ça, c’est un exploit des plus étonnant! ♥

10 mars 2014 / / Entrevues

Originaire de Québec, Chloé Robichaud a seulement 26 ans !

C’est pourtant l’un des plus grands espoirs du cinéma québecois avec déjà des court métrages qui ont fait le tour du monde et un premier long, Sarah préfère la course, qui fut sélectionné l’an dernier en catégorie Un Certain Regard du Festival de Cannes. (ce fut aussi le film québecois préféré de la rédaction de Cinemaniak)

30 novembre 2013 / / Portraits

Tout le monde s’entend pour dire que Gabriel Arcand est un acteur formidable, voir même le plus grand acteur québécois de sa génération. Pourtant, il est quelqu’un de peu prolifique, rendant chacun film ou pièce de théâtre auxquels il participe événementiels.

6 décembre 2011 / / A La Une

Il existe depuis plusieurs décennies au Québec une vraie culture cinématographique. Alors que dans les années 80, les sorties de films québécois pouvaient se compter sur les dix doigts de la main, de nos jours, il n’en est rien: Des dizaines de films sont produits tous les ans. Nombreux sont les réalisateurs et acteurs reconnus pour leur travail malgré un marché qui reste relativement modeste. Plus récemment, les films québécois ont même dépassé les frontières de la province grâce à des personnes telles que Robert Lepage, Denis Arcand ou encore Xavier Dolan ou Denis Villeneuve.

21 mars 2011 / / Les Classiques

Voici un film majeur que je n’ai pas eu la chance de connaître lors de sa sortie en salle en 2003 !

Pourtant « Les invasions barbares » dispose d’une bonne partie des ingrédients indispensables à me faire aimer un film: Un scénario et des dialogues bien construits, des réflexions sur la vie et la mort et des liens filiaux difficiles….