Étiquette : amy adams

20 novembre 2016 / / Archives
Tourné au Québec, Arrival, le quatrième film américain de Denis Villeneuve, marque les premiers pas dans la science-fiction du réalisateur québécois devenu l’un des chouchous de Hollywood. Il signe ici une œuvre réussie, raffinée de tous les points de vue. ♥♥♥♥

1 février 2016 / / A La Une

Lorsque le plus récent film de Jean-Marc Vallée, Demolition, a ouvert le dernier Festival international du film de Toronto (TIFF), l’occasion a marqué un important changement dans l’industrie cinématographique au cours des dernières années. Nous avions atteint un tournant où les ambassadeurs cinématographiques canadiens les plus reconnus n’étaient plus des anglophones, mais bien des Québécois.

11 mai 2015 / / A La Une

Montréalais, prenez garde cet été où vous mettez les pieds, vous risqueriez de croiser bien des comédiens et comédiennes du monde entier.

Depuis quelques jours, on sait que Michael Fassbender se balade dans le vieux-Montréal et au centre-ville…

18 mars 2015 / / FILMS

Tim Burton divise notre rédaction avec son Big eyes ♥♥♥½ / ♥½

Margaret peignait pour le plaisir. Ses toiles étaient caractérisées par leurs sujets enfantins aux grands yeux. Un jour, elle rencontra Walter Keane, un homme dont elle tomba amoureuse et qu?elle épousa rapidement. Walter voulait plus que tout être reconnu en tant qu’artiste.

12 janvier 2015 / / A La Une
19 mars 2014 / / FILMS

Her

Qu’il est difficile écrire sur le dernier film de Spike Jonze, Her, tant la plume utilisée pour évoquer le film ne sera jamais à hauteur de la poésie qui émane du film. Vous aviez été subjugué par Being John Malkovitch ? Her vous laissera rêveur, troublé, mélancolique…♥♥♥♥

Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile.

11 mars 2014 / / FILMS

7e long métrage pour David O. Russell, qui définitivement, à du mal à [re]trouver sa voix. ♥♥

Au début, il y a eu Spanking the Monkey et Flirting with Disaster, deux comédies off-beat, légèrement déjantées et en tout point charmantes, puis vient Three Kings, en 1999, virulent, précis, pertinent.

13 janvier 2014 / / A La Une