Aller à la barre d’outils

A HOLOGRAM FOR THE KING [Un Hologramme pour un Roi]: Tom Hanks en perte de repères

Nouveau film du réalisateur allemand Tom Tykwer (Le Parfum, Cloud Atlas), A Hologram for the King (Un Hologramme pour un Roi) met en scène Tom Hanks dans le rôle d’un homme d’affaires débarquant en Arabie Saoudite dans l’espoir de décrocher un contrat.  ♥♥♥

 

 

À l’image de Lost in Translation, A Hologram for the King s’intéresse au destin d’un homme qui arrive dans un pays étranger et doit composer tant bien que mal avec le choc des cultures. Déraciné, le personnage interprété par Tom Hanks affronte également des problèmes personnels qui provoquent une véritable remise en question de sa part. Le film oscille entre drame et comédie pour un résultat parfois inégal mais plutôt plaisant dans l’ensemble.

Néanmoins, le film repose entièrement sur les épaules de l’acteur Tom Hanks. Grâce à son capital sympathie indéniable, le spectateur ressent un attachement immédiat pour ce personnage au carrefour de sa vie. Le metteur en scène Tom Tykwer avait déjà travaillé avec l’acteur puisqu’il avait co-réalisé aux côtés des Wachowski Cloud Atlas. En un sens, les deux films ont des points communs : Ils partagent en effet une certaine forme d’idéalisme dans leur propos quant à la réconciliation entre les peuples. Quelles que soient leurs différences culturelles,  A Hologram for the King montre que les hommes se retrouvent finalement toujours sur les valeurs essentielles.

 Mineur dans la filmographie de Tom Hanks,  A Hologram for the King permet néanmoins à l’acteur de prouver qu’il peut aisément interpréter un personnage fragile et moins déterminé. Sorte de James Stewart des temps modernes, Tom Hanks nous a effectivement habitué à des personnages droits dans leurs bottes prompts à affronter n’importe quelle épreuve comme le prouve encore son récent rôle dans Le Pont des Espions de Steven Spielberg.

 En résulte une comédie dramatique inégale mais foncièrement originale. L’histoire d’une revanche sur la vie située dans un contexte bien particulier. La performance de Tom Hanks est encore une fois à saluer et reste le principal argument en faveur du film.

 

 

 

 

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *