Edge of tomorrow [Un jour sans lendemain]

Quant Science-fiction et Action font très bon ménage ♥♥♥♥½Avant même d’évoquer la qualité intrinsèque de Edge of tomorrow, il convient d’évoquer combien le film, à l’instar de nombreux autres films de science-fiction depuis quelques mois, était depuis plusieurs semaines avant sa sortie, condamné à l’échec.  La faute aux super-héros et aux sagas qui créent une attente telle qu’elles ne laissent plus aucune place aux productions originales et indépendantes.

Deux mois avant sa sortie donc, le film était déjà qualifié d’échec et on lui prédisait un premier week-end américain à 25$ (12% de son budget seulement)…

Donc c’est aujourd’hui une belle satisfaction de voir un bouche à oreille très positif créer plutôt l’effet inverse !

Le pitch :

Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres extrêmement organisés, les « mimics » ont envahi la Terre. Alors que l’humanité lutte de toutes ses forces, le commandant Cage (Tom Cruise) est tué lors d’une bataille mais, pris dans un paradoxe temporel, il se réveille un jour avant la bataille. Ce cycle se reproduira sans cesse et chaque fois qu’il mourra, il ressuscitera en devenant toujours plus expérimenté.

Edge of Tomorrow1

Pour créer le blockbuster mort-né, il fallait avant tout un scénario béton…Ni trop complexe, ni trop simple… A ce niveau, trois scénaristes furent nécessaires pour enfanter de l’adaptation d’un roman japonais (All You Need Is Kill de Hiroshi Sakurazaka). Son héros, Tom Cruise, sera un anti-héros parfait… l’homme qu’on adorera détester ou qu’on finira par aimer après un nombre incroyable de morts à l’écran !

Outre l’écriture, la réussite du film tient dans une balance parfaite entre humour et action… qui tient la majeure partie du long métrage de Doug Liman… ¾ du temps à vrai dire, durant lequel le spectateur sera véritablement mis sur les nerfs…Sueur et adrénaline seront au programme, c’est certain ! A niveau, il convient d’avouer que ni Pacific Rim, ni Elysium, visuellement marquant, ne réussissait cette prouesse.  Liman, dont c’est la première aventure dans la science-fiction, met à profit une expérience réussie du film d’action (Jason Bourne notamment)  pour mener à bien son histoire tambour battant. Même Emily Blunt, qu’on imaginait peu crédible dans la bande-annonce en guerrière s’en sort avec les honneurs.

Edge of Tomorrow2

Sauf qu’il reste un dernier quart qui voit le film tourner en faveur d’une production hollywoodienne qui libère progressivement le spectateur de sa passivité. Pour ne froisser personne, le film finit par emprunter des chemins beaucoup plus classiques et c’est un peu là qu’il ne surprend plus… Pire, la fin, façon Michael Bay, est limite décevante et aura vraiment mérité une prise de risque supplémentaire à défaut de traditionnels lieux communs américain (sacrifice des collègues, romance des héros…)

C’est là le seul bémol à mettre à l’actif de cette superproduction; Avec des millions en jeu, Edge of Tomorrow finit par contenter tout le monde.

Les productions originales de SF ont-elles vraiment un avenir ? Rien que pour cela, Edge Of Tomorrow vaut le détour. Car il le mérite !

 


Edge of Tomorrow – Bande annonce VOST par TheDailyMovies

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *