Tyrannosaur

Du cinéma anglais noir et violent… justement récompensé à Sundance  ♥♥♥

 

Dans un quartier populaire de Glasgow, Joseph est en proie à de violents tourments à la suite de la disparition de sa femme. Un jour, il    rencontre Hannah. Très croyante, elle tente de réconforter cet être sauvage.   Mais derrière son apparente sérénité se cache un lourd fardeau : elle a sans doute autant besoin de lui, que lui d’elle.  

Grand prix du jury au festival de Sundance l’an dernier, voici un premier film anglais avec en guest star le très charismatique et talentueux Peter Mullan…. Il interprète ici le « mal »…qui rencontre une femme qui transpire la gentillesse… le « bien » !

Paddy Considine réalise ici un premier film convenu…peut-être moins misérable que chez Ken Loach ou Mike Leigh, mais tout autant ancré dans le réalisme…

Foncièrement manichéen, les personnages s’opposent mais leurs miroirs se croiseront forcement …jusqu’à un dénouement mi figue mi raisin…Et oui, rien ne sera épargné aux personnages…mais tout leur sera pardonné par le spectateur…

Si l’interprétation des deux personnages émeut, il convient de déplorer le récit trop linéaire et finalement attendu…

Au delà de ça, on appréciera l’atmosphère britannique propre à ses ainés (Loach & Lee, nous en parlions plus haut)    qui permet une respiration (nostalgie ?) bienvenue !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *