Thérèse Desqueyroux

Adaptation, par la regretté Claude Miller du roman de Mauriac…♥♥ ½
Dans les Landes, on arrange les mariages pour réunir les terrains et allier les familles. Thérèse Larroque devient Madame Desqueyroux ; mais cette jeune femme aux idées avant-gardistes ne respecte pas les conventions ancrées dans la région. Pour se libérer du destin qu’on lui impose, elle tentera tout pour vivre pleinement sa vie… 

Une fois n’est pas coutume, Claude Miller s’intéresse de nouveaux aux incompris (cf Vincent Rottier dans Je suis heureux que ma mère soit vivante, Michel Serrault dans « Mortelle randonnée » ou encore Charlotte Gainsbourg dans « L’effrontée »), à ceux qui, en bout de ligne finissent pas tenter l’irréparable (Nicole Garcia dans « Betty Fisher », Ludivine Sagnier dans « Un secret »).

Autant dire qu’en femme frustrée de l’amour, Audrey Tautoux n’arrive pas à la cheville de ses semblables. Si son jeu est intéressant, sa diction et sa voix ne parviennent pas à retranscrire le personnage d’époque. Le milieu bourgeois qu’elle est censée incarner ne respire jamais dans ses veines et force est de constater qu’elle manque de crédibilité.

Et ce ne sont ni les costumes, ni les décors qui parviennent à rehausser le tout. En outre, le choix de Miller de positionner le récit de manière linière finit par lasser.

 

Un grand dommage pour ce dernier film du grand réalisateur : L’œuvre troublante de Mauriac n’atteint jamais des sommets.

Fort heureusement le film détient toutefois quelques qualités telles que la présence de Gilles Lelouche (qui continue d’enchainer les premiers rôles de qualité) : Il a une faculté à se glisser dans ses rôles (ici un personnage d’époque) de manière déconcertante.

On appréciera également la présence à l’écran de la trop rare Catherine Arditi; ces deux là font les belles heures de ce film qui s’étire en longueur malgré un scénario plutôt bien écrit.

 

 

L’œuvre de Miller s’arrête donc sur un long mineur.

 

On préférera se souvenir de majeurs tels que « L’effrontée », « la classe de Neige », « un secret », « La meilleure façon de marcher » ou encore l’excellent « Betty Fisher et autres histoires »

 

 

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *