Elles

Portraits clichés et agaçants d’une bourgeoise quadragénaire frustrée face à deux putes de luxe ♥♥
Anne, journaliste dans un grand magazine féminin enquête sur la prostitution estudiantine. Alicja et Charlotte, étudiantes à Paris, se confient à elle sans tabou ni pudeur.
La première partie, l’enquête de la journaliste Binoche, a le mérite d’accrocher le spectateur. A l’instar de nombreux reportages déjà réalisés sur le milieu de la prostitution de luxe de jeunes étudiantes, « Elles » posent quelques questions intéressantes.
Malheureusement, le film se perd ensuite à vouloir créer des ponts entre l’article que doit écrire la journaliste et sa vie personnelle. Dans ce nouveau sujet, le traitement se veut prétencieux à la limite du manichéen et moralisateur : « Voyez comme j’ai réussi ma vie et pourtant je ne suis pas heureuse » semble vouloir faire dire Malgorzata Szumowska  à son personnage principal.
La mise en scène devient léchée, travaillée, iréelle.
Une mention toutefois à Juliette Binoche, comme toujours impecable, et à Anaïs Demoustier qui convainc plus que dans le film d’époque Thérèse Desqueyroux.

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *