The Program

Ascension, apogée et chute de la superstar du cyclisme moderne Lance Armstrong devant la caméra du cinéaste vétéran Stephen Frears. The Program s’intéresse à la face cachée du succès phénoménal du coureur cycliste américain. ♥♥♥ ½

Avec un sujet de cet acabit et à la barre un réalisateur aussi expérimenté que Stephen Frears, The Program ne pouvait pas décevoir. Néanmoins, on l’est tout de même en droit se demander quelle est la valeur ajoutée d’en faire un film quand un documentaire aurait largement suffit. The Program s’inscrit dans la lignée de ces films qui doivent principalement leur réussite à la qualité de leur sujet. Il n’est en effet jamais transcendé par la mise en scène et on peine parfois à voir le point de vue du metteur en scène.

 

 the_program2

Cependant, le travail remarquable effectué sur la narration et le montage sec et nerveux permettent d’insuffler un vrai rythme au film devant lequel on ne s’ennuie jamais. La performance hargneuse de Ben Foster dans le rôle de Lance Armstrong est également à saluer. L’acteur américain donne de sa personne pour interpréter ce personnage haut en couleurs et pétri de contradictions. Les séquences les plus intéressantes du film sont d’ailleurs celles qui se focalisent sur la relation entre Armstrong et la presse. La capacité qu’a le coureur cycliste à manipuler l’opinion publique est proprement effarante. N’hésitant jamais à mettre en avant sa victoire contre le cancer pour émouvoir et ainsi détourner l’attention des sujets épineux.

the_program1

 

The Program lève également le voile sur le monde du cyclisme moderne rongée par le dopage.  Différentes techniques de triche sont révélées jusqu’au fameux « Programme » de dopage du docteur Michele Ferrari que Lance Armstrong et ses coéquipiers ont suivi pendant de nombreuses années. Trop belle pour être vraie, l’histoire de Lance Armstrong a donc été une immense fraude. Le long-métrage de Stephen Frears montre d’ailleurs à quel point la pilule a été difficile à avaler pour le public américain qui voyait en lui un héros ayant vaincu le cancer pour triompher sept fois au Tour de France. The Program tire donc à boulets rouges sur le mythe Armstrong et veut ainsi, par l’intermédiaire du personnage du journaliste interprété par Chris O’Dowd, rétablir l’entière vérité.

 

The Program est donc un film intéressant et rythmé qui fait tout la lumière sur l’un des plus grands scandales du sport moderne. Cependant, le long-métrage pèche parfois par une absence de point de vue qui le fait trop loucher vers le documentaire. On aurait peut-être aimé  disposer d’un vrai angle pour aborder l’affaire de manière inédite.

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *