Oh What a Wonderful Feeling de François Jaros sélectionné à Cannes !

L’avenir du cinéma québécois se retrouve en cette troisième semaine de Mai au festival de Cannes. Trois réalisateurs de Montréal – Xavier Dolan qu’on ne présente plus, Kim Nguyen et François Jaros – ont tous les trois des réalisations qui seront présentées durant le prestigieux festival. Aujourd’hui, on vous parle de Oh What a Wonderful Feeling de François Jaros.

Helga Stephenson, présidente de l’académie canadienne du cinéma et de la télévision a même commenté pour CBC : « Je pense que c’est véritablement la nouvelle génération de très bons réalisateurs canadiens. C’est parlant pour une bonne partie de l’industrie et parce qu’ils sont jeunes, on peut dire que le future est entre leurs mains ».

Ajoutons à cela que la jeune Sophie Nélisse (rencontrée en janvier dernier) accompagnera, elle, le film Mean Dreams à la quinzaine des réalisateurs.

Mais intéressons-nous aujourd’hui plus particulièrement à François Jaros, que l’on suit au Québec depuis Toutes des Connes (Jutra du meilleur court métrage en 2014). Trois courts métrages (Daytona en 2012, Toutes des connes donc en 2014 et Maurice en 2015) et déjà bien des festivals de films dont Sundance et Telluride.

réalisations_de_francois_jaros

Francois_jarosIl ne manquait plus qu’un court métrage avec Karelle Tremblay (elle-aussi révélation de ces deux dernières années) pour obtenir une nomination à Cannes à la quinzaine des réalisateurs.

 

Il faut dire que le jeune réalisateur est entre de bonnes mains au niveau de la production puisque Fanny-Laure Malo, sa conjointe et productrice n’est autre que celle qui se cachait derrière les premiers succès de Chloé Robichaud (Chef de Meute et Sarah préfère la course tous les deux sélectionnés à Cannes). Autant dire qu’elle doit maintenant connaitre le truc même si, peut-être, Pays (le second long métrage de Chloé Robichaud) ne fut pas retenu parmi les longs métrages en sélection.

François Jaros, lui, profite actuellement de la frénésie du plus prestigieux festival. Lui-même qui venait tout juste de gagner son second Jutra, pardon, Prix du Gala du Cinéma québécois en catégorie court métrage pour Maurice en mars dernier. Oh What a Wonderful Feeling a été écrit et réalisé par François Jaros lui-même. Nous l’avions croisé en novembre dernier lors du festival Cinemania (projection de Valley of Love) et ce dernier cherchait encore quelques endroits pour son tournage qui eut lieu en décembre. Selon lui « Oh What a Wonderful Feeling immerge le spectateur dans un univers singulier, inquiétant et allégorique ».

 

La Nuit, une jeune femme. Des camions.

Le synopsis est court, mystérieux, la bande annonce est envoutante !

Enjoy !

 

Oh What a wonderful Feeling

 

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *