Les Kairas

Bonne surprise rayon comédie cette année, ces « kairas » resteront comme des représentants drôles de la banlieue (certes Melun où le plus gros kaïd n’est autre que Ramzi).♥♥♥
Mousten, Abdelkrim et Momo sont trois potes d’enfance qui ont toujours vécu dans leur cité de Melun. Casquettes enfoncées sur la tête et baskets aux pieds, tous les trois ont le même problème : désespérément célibataires, ils passent leurs journées à laisser s’écouler leurs vies, sans motivation ni ambition. Jusqu’au jour où ils découvrent une annonce dans un magazine porno qui propose un casting pour devenir une « Star du X ». En galère de filles et d’argent, la quête de ce qui leur semble être alors le meilleur métier du monde va se transformer en un parcours initiatique et devenir la plus importante aventure de leurs vies.
Réussir une comédie n’est pas chose facile: On tombe rapidement dans le lourd (Low Cost) ou dans le pas drôle (Nos plus belles vacances)
Ici, cela commence par des personnages bien écrits: Vanneurs mais gentils, ces kairas ne gallèrent pas, ils glandent !
Le scénario nous emmèe dans leurs tribulations qui se suivent à vive allure. La première partie regorge d’ailleurs de dialogues ping-pong savoureux, sorte de Woody Allen de la téci française.
Les comédiens s’en donnent à coeur joie et on appreciera la présence d’Alice Belaïdi (les tribulations d’une caissière)
Trop convenue, la fin ne livre aucune surprise et le r&b man finit par être vraiment agaçant mais l’ensemble est suffisament bien enlevé pour passer un bon moment.
Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *