Le prénom

Une superbe adaptation de la pièce de théâtre du même nom : Un vrai cadeau !

Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Élisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d’enfance. En attendant l’arrivée d’Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale… Mais quand on demande à Vincent s’il a    déjà choisi un prénom pour l’enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos.  

   

Quelle écriture ! ! 

Rendons à César ce qui lui appartient : Cette comédie incroyable doit avant tout sa réussite à la qualité de l’écriture de la pièce du même nom : Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière signent ici une œuvre brillante !

Ca tombe bien la saveur de leur écriture marche prodigieusement sur grand-écran !

Le texte est fin, savoureux et intelligent à la fois…Les acteurs sont aux petits oignons et il convient de dire qu’en tant que spectateur, on ne boude pas son plaisir !

S’il avait pris l’affiche à Paris au théâtre Édouard VII pour 250 représentations entre 2010 et 2011, il convient de préciser que ce  « prénom » avait également subi les joies d’une adaptation québécoise réussie en cette année 2012…

Pour les besoins du film, l’équipe originelle est conservée tant au niveau des acteurs (avec uniquement Charles Berling en remplaçant)  que des auteurs (Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière se retrouvent à la mise en scène)…C’est sans doute là que le film puise sa force !

« Le prénom» part d’une mauvaise blague pour s’étirer vers une critique sociale des plus amusantes même si dans le fond plutôt    inconfortable… Le rythme est pêchu, les fous rires vont bon train… et cette comédie n’est pas sans rappeler certaines œuvres d’un tandem lui aussi bien connu : Jean Pierre Bacri & Agnes Jaoui sortez donc de la pièce !!!

Certain qu’avec « Le prénom », la comédie française trouve ici une place importante au panthéon des œuvres théâtrales françaises…pile entre « Un air de famille » et « Cuisine et Dépendance ».

Un délice !

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *