Labyrinthus

Il ne faudrait pas mélanger Labyrinthus avec le film portant presque le même nom sortie l’an dernier, ce film belgo-néerlandais est bien meilleur. ♥♥♥½

Frikke découvre par hasard un mystérieux appareil photo qui lui donne accès à jeu d’ordinateur. Mais le jeu n’est pas aussi banal qu’il n’y parait. Les objets photographié dans avec l’appareil prend vie dans le jeu, c’est vrai autant pour les humains, les animaux et la nourriture. Une fois dans le jeu, la nourriture pourrie dans la vraie vie et les humains tombent dans un profond coma. Frikkle, avec l’aide de Rudolf tenteras de mettre fin au plan maléfique du créateur du jeu. 

Le labyrinthe, c’est la matrice, comme dans le film des Wachowski, ce qui se passe dans le labyrinthe affecte la vrai vie. Marko, l’ami de Frikke sera blessé dans le labyrinthe et l’hôpital où il séjourne, on n’arrive pas à expliquer comment leur patient a put se blesser au visage, alors qu’il est alité et dans le coma. Ici, il est question de programmation, de code de programmation, d’énigme, comme dans The Matrix. 

Ici, le labyrinthe n’est pas aussi sophistiqué que la matrice, on parle d’un univers fait de boite de carton, de papier journal et d’origami. Cela donne un aspect plus enfantin, mais aussi plus ludique, plus fantastique, il y a une magnifique séquence où l’héroïne principal du jeu se retrouve dans un cul de sac fait de carte à jouer, pour s’en sortir, elle devrait faire écrouler le château de cartes. Le rendu est plutôt réussit. 

Il y a quelques lacunes dans le scénario (la dynamique de résolution entre Frikkle et Rudolf), la direction artistique aussi (l’appartement/laboratoire de Rudolf est immensément stéréotypé). Mais pour un film de genre, fait un budget dérisoire de 2,3 millions d’euro (environ 3 millions canadiens), le film est aussi, si ce n’est pas plus, remarquable que certain film à gros budget. Le peu d’argent qu’il avait à invertir dans la production, a été judicieusement exploité.  

LABYRINTHUS trailer (sous-titres FR) from Savage Film on Vimeo.

Écrit par :

**class!K**

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *