La saga Alien

Science-fiction, parfois qualifiée d’horreur, la franchise Alien est aujourd’hui une série culte qui gagne à se voir et se revoir tant la réussite de chacun de ses tableaux est évidente (et le choix de ses réalisateurs, un gage évident de qualité)

Voyez plutôt :

Le premier volet, le « huitième passager », fut réalisé par Ridley Scott (Blade Runner, Thelma & Louise, Gladiator).

Le second, « Aliens, le retour » n’est autre que la réussite de maître Cameron (Titanic & Avatar) .

« Alien³ » est l’œuvre de David Fincher ( Se7ven, Fight Club, Social Network…) .

Enfin une chance a été donnée à un réalisateur français non-dépourvu de talent pour le quatrième volet : Jean Pierre Jeunet (Amélie Poulain, Delicatessen…) signe « Alien, la résurrection »

 

Dans sa conception esthétique, l’œuvre Alien est très influencée par l’artiste suisse HR Giger. Le succès du film tient, en fonction des films, à des recettes différentes.

Dans le premier volet, le montre est très peu présent ce qui le rend énigmatique et forcement dangereux.

Dans le second, le spectateur fait la connaissance de « la reine » comme un symbole puissant et important.

Le troisième volet est sans doute le plus « spécial » compte tenu de l’ensemble des changements de scénario auxquels Fincher a du faire face

Enfin le dernier volet montre l’étendue des pouvoirs de l’Alien, capable de se muter jusqu’à l’humain…et de poursuivre dans l’eau à vive allure, des humains fuyants.

 

Les deux derniers volets sont aussi les plus « risqués »…les producteurs acceptant des réalisateurs beaucoup moins expérimentés (premier film pour Fincher et Jeunet n’avait pas encore composé avec Amélie…)

 

Au final la saga Alien montre quatre films de qualité évidente, prenants, effrayants à leur manière et aussi esthétiquement fort intéressants.

Cultissimes !

 

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *