The Fly (la mouche)

Le Canadien David Cronenberg  semble toujours s’être intéressé au progrès de la science, ce qui est visible au travers bon nombre de ses films de science fiction. Considéré parfois comme un film d’horreur, « la mouche » est pourtant bien une romance de science-fiction.

Remake du film de Vincent Price, de 1958, lui-même tiré de la nouvelle « the fly » de George Langelaan, cette mouche de Cronenberg met en scène Jeff Goldblum (Jurassic Park) en inventeur d’appareil de teletransportation face à une journaliste dont il s’amourache : Geena Davis (Thelma & Louise).

 

Lorsqu’il trouve enfin la recette pour téléporter son singe, Goldblum meurt d’envie de tenter l’aventure pour lui-même. Et c’est là que tout tourne mal. Son ADN se mélange en fait à celui d’une mouche présente dans la capsule.

the_fly2.jpg

 

En 1986, les effets spéciaux faisaient leurs premiers pas dans les films de science-fiction. Pourtant, rien ne semblait faire peur à David Cronenberg qui ne recula devant rien quitte à retourner l’estomac de ses spectateurs. L’histoire d’amour entre Goldblum et Davis est crédible  et les cinq heures de maquillage que subissait chaque jour Jeff Goldblum s’avèrent au final plus que convaincantes.

Fascinant, La mouche reste l’un des grands films du cinéma fantastique.

 

Oscars du maquillage pour Chris Walas et Stephan Dupuis, la mouche est sans conteste le film qui collera à la peau de papa Cronenberg !

 

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *