Movie 43

Un succession de sketch plus hilarants les uns que les autres  ♥♥♥♥

 

Une ancienne star approche un grand studio de    cinéma avec des idées de scénarios qui, selon lui, ont du coeur et qui peuvent plaire à un large public. Pourquoi ne pas faire un film sur des parents qui humilient leurs fils? Sur deux hommes    qui maltraitent une personne de petite taille? Sur une adolescente qui a ses menstruations pour la première fois ou sur un chat jaloux de la nouvelle amoureuse de son maître? Devant le refus du    studio qui ne veut pas s’engager dans ce projet obscène, la star s’impatiente et sort une arme à feu…

Évidemment, c’est le genre de film qui pourra profondément diviser !

Pourquoi ? Et bien parce que c’est vulgaire, excessif et gras. Cette production Farrely (Mary à tout prix) enchaîne les gags à une vitesse grand V ! C’est à celui qui dira (ou fera) la plus grosse connerie. Parfois-même nous passe par la tête le fameux « non, ils ne vont pas oser » …et croyez-le, ils    l’ont fait. Ce collectif de réalisateurs (dont Elizabeth Banks) qui a réuni le tout Hollywood capable d’aller très loin dans le texte comme dans les actes réussit finalement sans trouver son public (en salles tout du moins le film a été un cuisant échec).

Et même au moment où cela commence à lacer, un sketch tordant avec Halle Bery s’avère la fraicheur suffisante pour remettre le long métrage sur les rails.

Bien sûr, certains segments sont de meilleures qualités que d’autres, et votre voisin rira peut-être plus que vous sur une blague squato (ou l’inverse), toujours est-il que le pari de placer un gratin d’acteurs (Gere, Faris, Jackman, Stone, Winslet…)dans autre chose que dans un Valentine’s day est réussi.

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *