Aller à la barre d’outils

Réflexion intimiste sur l’adolescence … ♥♥♥

Des adolescents d’une école secondaire québécoise située en région rurale défilent dans les bureaux du soutien aux élèves. Une fille se fait intimider par ses camarades, un garçon s’est chicané avec son entourage, un étudiant parle de toxicomanie et une adolescente a misé sur l’influence de sa gang pour avoir le dessus sur une rivale. Devant les conseils, les discours et les plans d’interventions d’adultes responsables, les jeunes sont amenés à réfléchir à leurs problèmes et aux répercussions de leurs gestes. Hors des murs de l’école, ces garçons et ces filles âgés de 12 à 17 ans s’amusent, explorent et testent leurs limites.

Après La saison des amours (2005) et La belle visite (2009), le réalisateur et photographe Jean-François Caissy s’intéresse cette fois-ci, pour son troisième long métrage à l’adolescence en Gaspésie.

Sorte de croisement entre le film « entrevue » et le portrait d’une vie locale en plan fixe, La marche à suivre prend le parti d’observer sans jamais intervenir…non sans une certaine tendresse vis-à-vis des conneries adolescentes (monter en haut d’un pont, fumée des substances illicites, détruire la nature environnante…)

S’il est vrai que le film joue sur les contrastes entre liberté adolescente et cadre (scolaire notamment), il rentre toutefois peu dans l’intime et cherche une proposition légèrement différente de ce qui existe déjà. Le cadre du plan fixe centré sur les élèves peut dérouter au départ mais il permet toutefois de rentrer pleinement dans l’intime de certains… La seule déception demeurant peut-être dans la sélection des candidats; moins haut en couleur que dans le plancher des vaches d’Anaïs Barbeau-Lavalette par exemple.

Le film réussit à capter l’essence du travail des intervenants sociaux… avec une conviction importante…et même parfois à captiver rappelant par la même combien l’adolescence peut-être un passage charnière dans la vie de chacun.

Le film a reçu une mention spéciale lors des derniers RIDM, dans la catégorie Grand prix de la compétition nationale longs métrages

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *