Les Rendez-vous du Cinéma Québecois: Best & Worst de l’année !

Chaque année, les Rendez-vous du cinéma québécois sont à la fois l’occasion de faire le point sur les films qui ont    marqués l’année mais également de rattraper son retard vis-à-vis de ceux que l’on aurait manqué.  

RVCQ2012 marquie-noir vecto

Si Monsieur Lazhar est    incontestablement le grand gagnant de 2011 de par la qualité de l’œuvre mais aussi de l’ensemble des prix récoltés sur la tournée des festivals, il conviendra de remarquer que le nombre de films    québécois est tous les ans plus important…avec forcement son lot de réussite mais également de déception.

A ce niveau, Jean Marc Vallée était très attendu après le succès de C.R.A.Z.Y.; s’il a été plutôt bien exploité en    salle, Café de flore n’a pas vraiment fait l’unanimité auprès du public (et ce malgré de réelles    ambitions).

Autre réussite mi-figue mi-raisin, le Coteau Rouge d’André Forcier apportait son petit vent habituel de fraîcheur poétique.

Au rang des premiers films de qualités, le premier prix est à remettre à Anne Emond pour son Nuit #1 (malgré sa théâtralisation exacerbée); le second à Guy Edoin pour son Marécage aussi dérangeant que subtile !

La bonne surprise de l’année est finalement à porter au crédit des comédies populaires; D’un côté Le sens de l’humour mettait en vedette Louis José Houde, de l’autre Starbuck et son Patrick Huard en personnage principal.

Pour ces deux films, le pari était délicat de ne pas tomber dans la comédie bien lourde; Il a été relevé avec fière    allure marquant un réel succès au niveau des recettes

2011 a aussi réservé son lot de productions ratées : De French Kiss à Angle Mort en    passant par Le bonheur des autres, les films (pourtant portés par de bons interprètes) se feront oublier aussi vite que la date exacte de la première neige de l’année!

Avec les prévisions annuelles, gageons que 2012 sera une nouvelle année riche en émotion québécoise ! Rien n’est moins certain !

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *