Loto Québec – La morale de l’argent

Loto Québec, entreprise d’État au Québec, est une source de revenus importante. C’est même un bel exemple de réussite grâce, essentiellement, à une importante demande des jeux d’argent sur la belle province. Aujourd’hui, et face à certains enjeux tels que les joueurs compulsifs ou le désintérêt des jeunes, Francine Pelletier a souhaité dresser le portrait d’une société emblématique mais surtout de ses conséquences… ♥♥♥

Esperamos, qui vient de produire Le (fantastique) Profil Amina,  donne aujourd’hui la chance au public de s’intéresser aux effets néfastes de la main invisible qui consiste à laisser aux individus et au marché de s’auto-régulier de lui-même. Et face aux pathologies de dépendance au jeu dont souffrent une partie des joueurs, que fait Loto Québec pour aider?

Francine Pelletier donne, au travers son documentaire, la parole à des professionnels, d’anciens joueurs ainsi que des spécialistes afin de dresser un bilan parfois amer. En comparant les pays Scandinaves (assez opposé au système nord-américain) au Québec, elle insiste (parfois lourdement) sur la nécessité d’encadrement du phénomène du jeu. Plaçant cette dépendance au même niveau que le tabac et l’alcool, elle semble vouloir conscientiser à outrance. Le phénomène semble rappeler les dépendant au tabac qui ont, pour certain, poursuivi les entreprises manufacturières, fabricantes de cigarette ou en France l’exemple de cette femme qui avait intenté un procès à la Seita (procès perdu en 2011)…En insistant particulièrement sur cet aspect, la réalisatrice donne un point de vue peut-être parfois trop marqué et partiale. L’intention est louable, le documentaire a son intérêt réel… Mais un documentaire doit-il faire preuve de plus de neutralité ? Celui de Francine Pelletier propose un constat et des réflexions plus que de réelles propositions (hormis les comparaisons mondiales).

 

 

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *