Liverpool

Feel-good movie estival pour le retour de Manon Briand : Un très bon  moment !  ♥♥♥½

L’histoire

 

Émilie est préposée au vestiaire du bar Le Liverpool. Elle est un jour bouleversée par la mort d’une cliente du bar, victime    d’une overdose. En essayant d’en apprendre plus sur elle, Émilie découvre une machination qui vise à protéger l’héritage du fils d’un riche chef d’entreprise en phase terminale, dont la véritable    fille a été enlevée par des motards criminalisés. Avec l’aide de Thomas, qui a du mal à lui avouer son amour, Émilie mène l’enquête afin de faire la lumière sur toute cette histoire et sauver la  jeune fille.  

Après des années d’attente, force est de constater que le retour de Manon Briand à la réalisation est des plus réussi…

Certes, au vue de la bande annonce, il y avait légèrement de quoi avoir peur : Un aspect retro-ringard peu ragoutant, un cast plutôt étonnant  et surtout une thématique qui allait peut-être en faire fuir plus d’un !

Au final, ce « Liverpool » est une bien belle surprise que l’on n’avait pas prévu !

Une bande sonore aguicheuse et gaie (avec une surutilisation de la chanson de Renée Martel), un look désuet et obsolète qui donne à l’idylle du jeune couple un charme particulier et surtout une écriture et un montage digne des meilleurs réalisateurs.

Si la première partie du film est molle et plutôt poussive (Stéphanie Lapointe plutôt agaçante même), il est de l’inverse pour la seconde où tous les éléments s’emboitent comme par magie, où l’histoire prend enfin tout son sens et où l’on ressort avec un sourire bienvenue.

Si la partie moderne et la classe affaire incarnée par Louis Morissette est peu convaincante, ce n’est pas le cas du jeune couple qui se forme sous nos yeux entre Stephanie Lapointe et  Charles-Alexandre Dubé (parfait). Le couple de looser irradie de fraicheur et de candeur. Lui réussit à tirer vers le haut sa comparse avec beaucoup de finesse et de classe.

Il conviendra de noter pourquoi il a fallu attendre aussi longtemps Manon Briand à la réalisation d’un film grand public :  L’écriture du scénario et des scènes est tout simplement superbe : Chaque séquence est minutieusement calculée, chaque passage est consciencieusement travaillé… Du grand art !

 

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *