Leviathan

… ou Une fable moderne d’une Russie corrompue.♥♥♥♥

Comme sur les rives arides où se fracassent les vagues et le destin, la vérité se heurte contre les parois du pouvoir. Dans ce film où les paysages à la fois grandioses et pittoresques envahissent l’écran, les personnages sont prisonniers d’un destin tragique. Confrontés au pouvoir d’une Russie corrompue, noyée par la Vodka, ils se battent en vain pour conserver ce qu’ils possèdent.

Au bord de la mer de Barents, au nord de la Russie, Kolia tient un garage aux côtés de sa maison où il vit avec Lylia et son fils Roma. Aidé de son ami Dmitriy, un avocat de Moscou et ami de longue date, ils tenteront de se battre pour empêcher le maire, Vadim Cheleviat, de s’approprier son terrain. Mais pour Kolia, c’est impensable. Tout ce qu’il possède s’y trouve ainsi que les souvenirs de trois générations. Mais se battre contre le maire ne fait que souligner l’injustice qui anéantit tout espoir. Le seuil approche. Au contraire de la fougueuse tempête qui fait rage dans le coeur de Kolia, sa dépossession est lente et pénible, comme un sort jeté par les ancêtres, ou par Dieu lui-même.

 

Quatrième long métrage du réalisateur russe Andrey Zvyagintsev, LEVIATHAN remporte le prix du meilleur scénario à Cannes en 2014 et du meilleur film étranger aux Golden Globes, et vient tout juste d’être nommé finaliste pour les Oscars de 2015. A l’origine monstre de la mythologie phénicienne, le Leviathan est devenu, par la Bible, une créature marine diabolique souvent assimilée à un serpent de mer à la gueule géante et dont les ondulations seraient à l’origine des vagues….

 

Le LEVIATHAN de Zvyagintsev est lui une tragédie. Ponctuée d’une présence religieuse sournoise et hypocrite, ainsi que d’une politique dénaturée et corrompue, ce drame familial et social se présente comme une fable. Triste et pessimiste, elle raconte la Russie moderne en s’inspirant du Livre de Job, de l’Ancien Testament. Mais dans cette Russie moderne, le puissant et mythique Leviathan de l’histoire de Job est mort. Échoué sur une plage près de la maison, cette carcasse de baleine symbolise le vide collectif, la perte des valeurs traditionnelles. La religion et la politique flirtent et jouissent d’un pouvoir tenace et d’une richesse non dissimulée. La famille n’est pas là, les amis sont rares. Même les principes et l’honneur s’estompent. Seul le souvenir reste, comme ces ossements d’une bête autrefois forte et tenace.

 

Lorsque vous entendrez ces quelques notes de musique orchestrales à la fin du film, vous saurez que LEVIATHAN était un film grandiose.

Auteur: Simon Plante

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *