Jude Law

Lettre à Jude Law

Mon très cher Jude…

A la fin des années 90, tu te révélais aux yeux du monde dans le fantastique « Gattaca » d’Andrew Niccol livrant alors face à Ethan Hawke une prestation des plus convaincantes. Les plus    grands réalisateurs, voyant en toi la future star de demain, te font alors les yeux doux : Eastwood, Cronenberg, Annaud, O.Russel, Mendes, Spielberg et surtout Minghella qui te fait tourner trois fois dans ses derniers films.

On te voit successivement dans « Talented Mr Ripley », « Stalingrad », et « Cold Mountain »!

Parallèlement à cela, tu deviens égérie de la marque Dior qui relaie tes publicités sur toutes les publicités du monde….

Le nouveau Brad Pitt?

Mieux car tu es anglais et distille ton charme distingué à tes partenaires (des mauvaises langues diraient également que tu as su profiter de la nounou de tes gamins…bouh).

Tu atteins le sommet de ta carrière en tournant pour Scorsese (Aviator) et surtout Mike Nichols, Closer, qui est le film que tout acteur rêve d’ajouter à sa filmographie (même s’il faut l’avouer,    tes partenaires te piquent un peu la vedette). Nous sommes en 2004 et le magazine People te désigne alors comme homme vivant le plus sexy!

Que demander de plus ?

Etait-ce là un signe que progressivement tu pouvais te permettre de dégrader un si joli début de carrière?

Hey Jude! Je te le dis comme un bon pote…mais à partir de là tu as bien déconné!

Choisir Wong Kar-Wai pour « My Blueberry Nights » n’était pas une mauvaise idée…mais le résultat fut désastreux…

Enchainer avec la comédie romantique « The Holiday »…c’était guère plus malin…Bon…peut-être fallait-il payer la piscine…

Encore pouvions-nous te laisser le bénéfice du doute…

A partir de 2009, c’est là que tout fout le camps! Tu choisis de jouer pour Terry Gilliam (!!!) et surtout tu dis oui à Guy Ritchie (ex compagnon de Madonna et réalisateur au combien décrié) pour    participer au mouvement « Détruisons-nous aussi l’oeuvre de Sir Arthur Conan Doyle » avec le meilleur acteur du monde : Robert Downey Jr.

Gloups…comme si un épisode de Sherloke Holmes n’avait pas suffit, tu rempiles pour un second épisode deux ans après.

Ma parole mais serais-tu tombé sur la tête?

Le film est une injure à l’oeuvre anglaise, divertissement hollywoodien destiné à un public ado en mal d’action.

Jude-Lawe.jpg

Incertain de ton image, tu réussis à te faire réembaucher par Martin Scorsese pour le très mineur « Hugo » mais c’est surtout ton choix de rejouer pour Steven Soderbergh qui n’est plus    que l’ombre de lui même depuis sa partition délivrée du « Che » qui finit de te donner le statut d’acteur de seconde zone : « Contagion » puis ce mois-ci « Side    Effects » sont des films d’action mineurs dont tu aurais tout à fait pu te passer.

Franchement Jude, il y a un moment où il faudra te remettre en question! D’abord parce que tu n’as plus cette gueule d’ange qui t’a valu une nomination aux oscars…et surtout parce qu’une fois    que tu enchaînes quelques bides, tu n’es plus grand chose dans une industrie où il est difficile de durer (Renée Zellweger en sait sans doute quelque chose)

Fort heureusement, 2014 verra ta participation à « The Grand Budapest Hotel » de Wes Anderson….

Allez grand, ne nous fait pas pleurer, on te laisse une dernière chance; montre-nous ce que tu as dans les tripes!

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *