Grand Central

Lorsque l’amour interdit et les radiations contaminent Tahar Rahim…♥♥♥½

De petits boulots en petits boulots, Gary est embauché dans une centrale nucléaire. Là, au plus près des réacteurs, où les doses radioactives sont les plus fortes, il tombe amoureux de Karole, la femme de Toni. L’amour interdit et les radiations contaminent lentement Gary. Chaque jour devient une menace.

Est-ce un film d’amour sur fond de danger nucléaire ? Est-ce un film sur une centrale nucléaire ou se mélangent histoires d’amour et d’adultère ?

Rebecca Zlotowski signe avec Grand Central sa seconde réalisation après Belle Épine et toujours avec Lea Seydoux. Cette fois-ci, cette dernière en pince pour Tahar Rahim, jeune venu dans l’univers Zlotowski (qui retrouve par la même occasion Johan Libéreau)

film_grand_central2

Inspirée par le roman « La centrale » d’Elisabeth Filhol, sa scénariste Gaëlle Macé et elle ont travaillé un scénario romantique sur fond de nucléaire et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela fonctionne à merveille. Dès les première minutes, et porté par une musique idéalement sélectionnée, le spectateur est happé par l’univers Zlotowski.

Il suivra le destin de Gary ainsi que de tous ces travailleurs en danger permanent. Tourné en Autriche dans une centrale nucléaire flambant neuve, ce long métrage ouvre les portes d’un monde plutôt inconnu du grand public et vous entraîne dans les méandres d’une relation adultérine … risquée…

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *