Gerontophilia

De la part de Bruce LaBruce ont pouvait s’attendre à tout, sauf ça: une version moderne et grand publique d’Harold et Maude.♥♥½

LaBruce nous a habitués au pire, du film porno gay extrémiste anarchiste, The Raspberry Reich, au film d’horreur-gay-porno, L.A. Zombie. Alors avec Gérontophilia, qui se présente comme une love story entre un jeune homme à peine sorti de l’adolescence et un homme du troisième âge, on était en droit de s’attendre au pire. Mais, il en n’est rien, on a devant nous ce qui aurait pu être Harold et Maude réalisé par Jacob Tierney. Pour ceux qui connaissent un peu le réalisateur seront ironiquement choqué de ne pas l’être.

La référence à Jacob Tierney n’est pas veine.  L’ambiance générale du film n’est pas loin de celle des films du réalisateur de The Trotsky et Good Neighbourgs; le personnage qu’interprète Marie-Hélène Thibault dans le film de LaBruce , avec ses sauts d’humeur et ses excès, n’est pas très loin de ceux interpréter par Anne-Marie Cadieux dans les films de Tierney.

L’exercice est somme toute «relativement» réussit, Lake, le protagoniste interprété par un nouveau venu, Pier-Gabriel Lajoie,  incarne toute la naïveté et le charisme juvénile que pouvait avoir un Bud Cort à l’époque d’Harold et  Maude et Mr. Peabody, son amant âgé, interprété par Walter Borden, a également se coté «misfits» qu’avait Ruth Gordon alias Maude.

Mais où le film fait défaut, c’est que jamais, il ne réussit à faire oublier ces références, à prendre son envol par et pour lui-même. En voulant faire grand-publique, LaBruce a perdu de son mordant. Ce qui avait fait le succès du film de Hal Ashby, c’est qu’au-delà de l’histoire d’amour extra-générationnel, il y avait un constat politique, une réflexion sur la société, ce n’est pas pour rien que des générations de cinéphiles ont vu dans ce film et dans le personnage de Maude le modèle de  l’anti-conformité. C’est ce qui manque le plus au film de Labruce, ce deuxième niveau, quelque chose qui irait au-delà de la simplette histoire d’amour.

Film_Gerontophilia2

Genre: Comédie Romantique – Origine: Canada, 2013 – Durée: 82 Min  – Réalisation: Bruce La Bruce – Scénario: Bruce La Bruce et Daniel Allen Cox – Production: Antonello Cozzolino, Josée Vallée – Distribution :  Pier-Gabriel Lajoie, Walter Borden, Katie Boland et Marie-Hélène Thibault.

Ouvoir.ca

Écrit par :

**class!K**

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *