Camille redouble

Une comédie sympathico-nostalgique à ne pas rater!  ♥♥♥♥

Camille a seize ans lorsqu’elle rencontre Eric. Ils s’aiment passionnément et    Camille donne naissance à une fille… 25 ans plus tard : Éric quitte Camille pour une femme plus jeune. Le soir du 31 décembre, Camille se trouve soudain renvoyée dans son passé. Elle a de nouveau    seize ans. Elle retrouve ses parents, ses amies, son adolescence… et Eric. Va-t-elle fuir et tenter de changer leur vie à tous deux ? Va-t-elle l’aimer à nouveau alors qu’elle connaît la fin de leur histoire ?  

La comédienne et réalisatrice campe ici une Camille portée sur la bibine qui se retrouve, un soir de 31 décembre projetée dans sa vie de 1985 avec la même vie…seul l’aspect physique ne change pas.

Le film joue d’abord sur le décalage entre la vie d’ado et la perception d’une quadra (très bonne première partie au son des tubes 80’s, des posters collés dans la chambre et du walk-man) avant de s’attarder sur les vraies questions

La grande réussite de cette comédie de Noémie Lvovsky, c’est qu’elle ne tombe jamais dans le vulgaire    ou le graveleux (comme peuvent l’être certaines comédies), qu’elle ne pastiche pas non plus certaines comédies françaises récentes réussies (Le nom des gens, les émotifs anonymes, les femmes du 6eme étage…)  et qu’elle apporte aussi un ensemble de réflexions bienvenues.

Alors forcement le spectateur s’en trouve intrigué! En plus de le mettre dans une humeur joyeuse,  « Camille redouble » le met au devant de questionnement existentiels : « Et si t’avais l’occasion de tout changer de ta vie…? »

La seconde partie du film évolue plutôt vers une comédie dramatique nostalgique…Peu importe, Noémie nous aura transporté bien avant dans un cocon … elle pourra bien nous faire passer ce qu’elle veut…comme nous donner l’envie de rester dans sa famille cinématographique (ses bogos d’ados, la très grande Yolande Moreau…etc.)…de revoir cette décoration kitch qui se retrouvaient sur les murs de nos maisons…de retrouver une certaine nostalgie du passé.

Pour cela, un seul moyen…retourner le voir…

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *