Amour et Turbulences

Une jolie comédie romantique à la française ♥♥♥

Alors qu’un avion la ramène de New-York à Paris où elle s’apprête à se marier, la belle Julie se retrouve assise à côté d’Antoine, un séduisant débauché qu’elle a aimé 3 ans plus tôt. Elle va tout faire pour l’éviter alors qu’il compte sur ces 7 h de vol pour la    reconquérir! L’occasion pour nous de voyager dans le passé et de revivre leur rencontre, leur amour, leur rupture, autant de scènes rocambolesques, romantiques et corrosives qui vont faire de ce voyage le plus bouleversant de leur vie.

 

Attention, revoici Ludivine Sagnier ! Certes nous l’avions vu dernièrement dans Crime d’amour d’Alain Corneau et Les bien-aimés de Christophe Honoré…Mais il faut bien l’avouer, Deneuve et Scott-Thomas lui volaient complétement la vedette !

Il faut donc remonter à 2007 avec les chansons d’amour et la fille coupée en deux pour voir la jeune et espiègle Catherine de Huit Femmes dans un rôle marquant.

Avec Amour et Turbulences, elle revient à la comédie, cette fois-ci hautement romantique et avouons-le, qui lui va comme un gant.

Sur le papier, cette comédie façon hors de prix a de quoi faire peur. Une intrigue humoristique majoritairement filmée dans un avion, le trublion Nicolas Bedos comme partenaire (et à l’écriture) et une grosse chance de finir dans la pile (déjà très longue) des comédies françaises pas drôles (Low Cost, Vive la France, Bienvenue à bord…)

Et pourtant !

Pas moins de six personnes créditées au scénario et aux dialogues (et l’annonce d’un de travail sur le synopsis de départ !!!), c’est sans doute ce qu’il fallait pour rendre l’histoire des plus charmantes et sympathiques.

C’est frais, c’est drôle (sans être hilarant) et surtout cela concurrencera avec facilité les plus sympathiques comédies romantiques américaines. D’ailleurs le début du film se situe à New York, tel un clin d’œil à Sex & The City, la série humoristique et romantique….Mais également à Harry rencontre Sally tel que le pensait Alexandre Castagnetti à l’écriture

Nicolas Bedos est plutôt juste et absolument pas tête à claque (ouf) tout comme le reste du casting dont Clémentine Célarié qui reprend son rôle de mère hilarante des Adoptés.

Certes, l’ensemble du film est plutôt convenu mais la narration en flash-back et le rythme permettent de passer un très bon moment….un ton juste en dessous Coups de foudre à Notting Hill !

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *