La tendresse

Marion Hänsel signe un nouveau film intimiste et…tendre ! ♥♥½

Un couple séparé depuis quinze ans se retrouve le temps d’un voyage de deux jours pour aller chercher leur fils hospitalisé à l’étranger suite à un grave accident de ski. Que ressentent-ils encore l’un pour l’autre; de l’indifférence, de la rancœur, de la jalousie ? Ou peut-être de la connivence, de l’amitié, qui sait de l’amour. Ce road-movie léger, qui nous emmène de Bruxelles au sommet des Alpes, nous fera découvrir Frans et Lisa deux êtres profondément sincères pour qui nous ne pourrons ressentir que de l’affection.

Amoureux des films à grand spectacle du type World War Z et autre aventure, passez votre chemin si toutefois vous vous arrêtez sur mon article concernant La tendresse. Vendu comme un road-movie simple et délicat, le dixième long métrage de Marion Hänsel n’est pas pour autant dénué de qualités…Juste qu’il a été pensé par la réalisatrice dans un souhait de rapports aux autres plus que d’intrigue : Ca n’a que très peu de ressort dramatique pour en faire un long métrage de cinéma et l’on comprend pourquoi il fut si difficile de trouver des financeurs (voir entrevue par ailleurs)…

Pourtant c’est simple, doux mais étonnamment bien vu (notamment au niveau de la construction des personnages), Olivier Gourmet et Marilyne Canto incarnent ce couple d’ex que le temps des années a fini par séparer. Le temps d’un trajet où ils doivent retrouver leur fils, nous les suivrons dans la voiture de l’un puis sur place dans la location de leur fils.

De jolis moments empreints de drôlerie simple et tout à fait crédibles…

Tendre moment à passer !

 

 

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *