Jack Ryan

On aime beaucoup le Kremlin dernièrement pour les films d’actions !

Incroyablement filmé en scène d’ouverture de Ghost Protocol (le dernier Mission Impossible), l’action de cette nouvelle adaptation d’un roman de Tom Clancy est ici transposée de nouveau dans la capitale russe sans jamais trouver une intrigue capable de ravir le spectateur avide de renouvellement du thriller politique d’action.♥

Ancien Marine, Jack Ryan est un brillant analyste financier. Thomas Harper le recrute au sein de la CIA pour enquêter sur une organisation financière terroriste.
Cachant la nature de cette première mission à sa fiancée, Jack Ryan part à Moscou pour rencontrer l’homme d’affaires qu’il soupçonne d’être à la tête du complot.
Sur place, trahi et livré à lui-même, Ryan réalise qu’il ne peut plus faire confiance à personne. Pas même à ses proches.

Mais quel scénario mal adapté !

Lorsque l’on sait ce que furent les adaptations cinématographiques de l’écrivain américain (Danger Immédiat, A la poursuite d’octobre le rouge), on se dit qu’il ne fallait pas grand-chose pour viser juste une fois de plus ! Et pourtant !

Malgré le talentueux Kenneth Branagh aux commandes (Thor, Frankenstein pour les réalisations), le film ne parvient jamais à compléter sa mission…perdu dans un scénario des plus mal adapté.

Jack-Ryan-Shadow-Recruit2

Le film est ici divisé en deux parties bien distinctes…la première extrêmement laborieuse et qui pose le décor lentement (pendant une heure !!!) puis la seconde, en action pure et qui voit toutes ses interrogations finales démêlées dans un simple trajet d’avion…Tout ça grâce à un analyste financier au physique de 17 ans (dont le gros du travail semble se résumer à cliquer sur le bouton droite de sa souris), surdoué, entrainé…Bref : Un surhomme ! (sur le papier…car dans le film on le mettrait plutôt sur les podium des défilés de mode !)

Mais là où Bruce Willis, Tom Cruise, Matt Damon ou Will Smith s’en sont sorti jusque-là parfaitement, l’erreur de casting est ici à attribuée à Chris Pines, absolument pas crédible en recrue capable de sauver le monde. Avec sa belle gueule, on se dit que le rôle a forcément dû être proposé à Channing Tatum qui a du décliner l’offre, lui qui sort de films d’actions très moyens en 2013…

Afin de ne pas déséquilibrer son couple, on a confié le rôle de  « femme de » à l’insipide Keira Kneighley…Voilà déjà de quoi se marrer…

Seul Branagh (qui semble se chercher dans cette réalisation mineure) se réserve quelques jolies scènes même si on l’a déjà vu plus en forme dernièrement (notamment en Laurence Olivier dans My week with Marylin)

Extrêmement déplaisant par son manque de complexité, Jack Ryan enchaîne les lieux communs, les déjà vus et surtout le manque de surprise d’une scène à une autre.

C’est en fait une sorte de sous-Jason Bourne mélangé avec Mission Impossible sans jamais en atteindre le brio. Un conseil : Passez votre chemin.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.