Tous les soleils

Pour son troisième long-métrage, Philippe Claudel (« Il y a longtemps que je t’aime »), joue sur la corde sensible tout en testant le principe de la comédie franco-italienne de manière plutôt réussie. Aussi, si vous n’avez aucune sensibilité à la psychologie des italiens (bien qu’ici assez caricaturale), passez-ici votre chemin. Les protagonistes de ce film sont des êtres passionnés et entiers. ♥♥♥

 

« Tous les soleils » a tous les atouts pour convaincre : C’est une sympathique comédie à voir en famille, des personnages bien écrits (surtout les seconds rôles dont l’hilarant frère réac), une ambiance agréable, le tout supporté par une musique pas déplaisante, des dialogues bien ciselés, dont quelques trouvailles fort amusantes (sur fond de politique transalpine), ajoutez à cela quelques situations cocasses. Mais au final, on ne peut s’empêcher de trouver le film redondant, assez simpliste et légèrement guimauve… Le final attendu n’a finalement de gracieux qu’une Clothilde Couraux resplendissante dans un rôle pourtant casse-gueule.

 

Moins réussi que le flamboyant mélo « Il y a longtemps que je t’aime », « Tous les soleils » est donc une très sympathique réussite même si l’auteur gâche un peu son œuvre tournant parfois vers le mélo-bluette et un style un poil « plus belle la vie »….

 

Néanmoins, il en résulte une fraicheur qui nous suit longtemps après la fin du film : A voir !

 

 

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *