Aller à la barre d’outils
Affichage : 1 - 8 sur 22 RÉSULTATS

À la défense du Phoenix

Le dernier opus de la série X-Men se conclue comme la première trilogie; avec Jean Grey devenant Dark Phoenix. Si ce film n’est pas parfait, il n’est pas le déchet que tous se plaisent à clamer. Cinématographiquement, le film de Simon Kinberg se tient. Narrativement, c’est selon vos goûts parce que pour certains il prend des libertés peu populaires.

Joy…to the world!

En rendant ses œuvres plus accessibles (et par là même admissibles aux Oscars), David O.Russel s’est certes adjoint un public plus large, mais au détriment d’un cinéma authentique et novateur : un scénario factice, prétexte au déploiement de bons sentiments à l’américaine avec une morale parfois douteuse. On peut se demander si, pour un metteur en scène, le comble ne consiste pas à vouloir montrer l’audace d’une femme qui veut à tout prix réussir, et en manquer cruellement dans la réalisation d’un film prévisible du début è la fin.