Walking with Dinosaurs (Sur la terre des dinosaures 3D)

Ou comment prouver qu’une série documentaire de la BBC n’est pas soluble dans un film – ♥½

Il y a 70 millions d’années, Patchi, son grand frère Scowler et son amie Juniper sont séparés du reste de la horde pendant la grande migration. Désormais à la recherche des siens, le  trio va devoir surmonter de nombreux obstacles, et prouver son courage.

SurLaTerredesDinosaures_affiche

Le film de Barry Cook & Neil Nightingale est à la rencontre de deux genres : les films d’aventures animaliers et le documentaire grand public. Adapté de la série télévisée britannique à succès de la BBC, les attentes étaient grandes sur ce long-métrage, espérant y trouver vulgarisation des dernières découvertes scientifiques sur les dinosaures et utilisation des dernières technologies 3D dans le rendu. On retrouve ici une très belle animation 3D de même que de superbes paysages, mais qu’il est difficile de ne pas être navré devant un scénario écrit sur un post-it, où rien n’est original, tout est prévisible et rapidement énervant. La musique est elle aussi étrangement cheap, comme si l’on voulait ici uniquement s’adresser à des pré-adolescents fans de One-Direction… À ce niveau, on ne s’étonne même plus des ralentis poussifs sur trois notes de pianos, sur des scènes sensées être tristes ou de l’accent latino choisi par John Leguizamo pour incarner un oiseau préhistorique (l’histoire se déroulant dans la dernière partie de la période du Crétacé, il y a environ 70 millions d’années, sur une terre que nous appelons maintenant l’Alaska). Anthropomorphique jusqu’à l’écoeurement, on a l’impression de voir un sous-produit de Le petit dinosaure et la vallée des merveilles en 3D, où l’humour de bas niveau tombe souvent à plat. Plutôt que de s’attarder sur cette trahison de l’esprit original, redécouvrez la série de la BBC où la représentation des dinosaures, comme s’ils étaient filmés dans la nature, était une évolution révolutionnaire, bien loin des documentaires sur le thème des dinosaures.

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *