Star Trek Into Darkness

Du très grand spectacle ♥♥♥♥♥

Démis de ses fonctions de capitaine de l’Entreprise suite à une bévue qui a malgré tout permis de sauver la vie de Spock, le Capitaine Kirk est assigné à l’enquête sur un attentat terroriste perpétré par John Harrison, un ancien membre de Starflett, à Londres. Pour rattraper le fugitif, l’équipage de l’Entreprise se rend dans le territoire Klingon, où le moindre faux pas pourrait causer une guerre intergalactique. Une fois capturé, John Harrison révèle à Kirk des informations vitales pour la survie de l’équipage du vaisseau, ainsi que sa véritable identité.

 

J.J. Abrams de nouveau aux commandes d’une adaptation cinématographique de la légendaire série : Le réalisateur, qu’on présente déjà comme le nouveau Spielberg, signe une nouvelle fois un long métrage spectaculaire et sans aucun temps mort : Les effets spéciaux (en particulier la reconstitution des villes terrestres du futur) sont à couper le souffle et l’histoire est agrémentée ici et là d’une dose d’humour bienvenue.

Aux suspicions initiales se succède un scénario intelligent et concret (mais convenu). Le personnage d’Harrison (excellent Benedict Cumberbatch) est sans doute le plus intéressant cumulant force, intelligence et malice. Face à lui, l’équipe de l’USS Enterprise ne manque pas de charme et Abrams lui porte un regard particulier qui permet au spectateur d’embarquer dès les premières minutes : La recette ? Moderniser la série en lui ajoutant la dose d’humour indispensable afin de ne pas prendre au sérieux les longues oreilles des Vulcains (ou encore les présences plutôt risibles de personnes à tête de chou)

 

Moins complexe qu’Oblivion mais tout aussi visuellement époustouflant, Star Trek into Darkness s’avère mieux réussi et devrait conquérir un public plus large malgré l’absence de star. Avant les sorties de Pacific Rim ou de World War Z, il marque la SF 2013 de son empreinte

 

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *