Persécutions

Un Cherreau de très bonne facture ♥♥♥♥

L’histoire: Daniel, 35 ans, est poursuivi par un inconnu qui s’introduit chez lui régulièrement et l’espionne systématiquement. Un jour cet inconnu se poste devant lui, le regarde et lui dit : « Tu es l’homme de ma vie ». Daniel le chasse. Dans le même temps, il va deux ou trois fois par semaine chez Sonia qu’il idéalise et vit dans une dépendance affective totale à son égard. Se montent alors deux histoires complètement distinctes…qui pourtant s’avéreront complémentaires.

Persécution peut se lire avec de multiples angles : L’angle « brut » sans aucune interprétation, l’angle de la schizophrénie ou encore l’angle de la mégalomanie où l’ensemble des personnes ne font, au final, qu’un.

Ce film est une claque qui laisse le spectateur libre à ses propres réflexions.

 

Pour ne pas plus dévoiler de ce film mystérieux, je ne pourrais que louer la beauté et la sincérité des dialogues…Comme à son habitude, Patrice Cherreau livre ici un texte superbe porté par de très bons acteurs : Le couple Duris/Gainsbourg est saisissant et l’on souhaiterait voir et revoir leurs échanges…à la fois destructeurs et salvateurs…

Lorsque la passion laisse place à la jalousie et à la …persécution amoureuse…jusqu’où peut-on aller…

 

Comme souvent avec Cherreau, c’est un film qu’il faudra digérer dans le temps…avant de le monter au Pantheon des œuvres marquantes !

 

 

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *