Le prophète

Le prophète : mystique, poésie et hymne libertaire – ♥♥♥♥

Sur l’île imaginaire d’Orphalese, une fillette espiègle de 8 ans, Almitra, fait la connaissance de Mustafa, prisonnier politique assigné à résidence. Une amitié improbable naît de cette rencontre inattendue. Mais le jour de leur rencontre, le gouvernement apprend à Mustafa qu’il est enfin libéré : les soldats le conduisent aussitôt à un bateau qui doit le ramener dans son pays.

The_prophet_poster
Affiche du film « Le prophète »

Le livre du poète libanais Khalil Gibran Le prophète a depuis sa publication en 1923 connu un succès international, en combinant les sources orientales et occidentales du mysticisme sous une forme de questions-réponses sur des thèmes divers. Une adaptation en film d’animation, pour les enfants comme pour les adultes, relevait véritablement de la gageure. Mais en choisissant de relever le défi avec l’aide des dessinateurs internationaux les plus doués de l’heure, Roger Allers (Le roi Lion) réussit avec brio.

Un hymne libertaire à la résonance très actuelle

L’histoire « pré »texte présente une petite fille, muette depuis la mort de son père, espiègle et chapardeuse, rencontrant un poète, assigné à résidence depuis 7 ans et retrouvant grâce à lui foi en l’avenir, en s’opposant à l’arbitraire politique et policier. Le contexte géopolitique international donne évidemment un reflet très fort à ce film, qui brille comme un hymne aux dernières révolutions populaires ayant éclaté à travers le monde.

Des séquences d’une beauté à couper le souffle

Image extraite de la séquence de Joann Sfar
Image extraite de la séquence de Joann Sfar

Chaque séquence où le poète prend la parole est illustrée de manière magistrale par un des dessinateurs majeurs de notre époque, et on reste ébahi devant la diversité des styles et le traitement si singulier de chaque thème. La beauté d’un Tomm Moore (Brendan et le secret de Kells, Le chant de la mer) côtoie le magnétisme torride de Joann Sfar (Le chat du rabbin) ou encore l’imaginaire mutin de Bill Plympton. Chacune est une oeuvre à part entière, qui ne vous laissera pas indifférent.

Image de la séquence de Tomm Moore
Image de la séquence de Tomm Moore

Le casting est lui aussi aux petits oignons avec la voix enveloppante et chaleureuse de Liam Neeson et celles de Salma Hayek, Alfred Molina ou encore la jeune Quvenzhalé Wallis.

Une oeuvre à regarder à des degrés divers

Comme le livre original, ce film d’animation présente plusieurs degrés de lectures et les enfants pourront se délecter des facéties d’Almitra, pendant que les adultes pourront eux suivre une véritable leçon de vie.


Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *