Intouchables

Le carton de l’année 2011 en France est un bon film relatant une belle histoire optimiste… Attachant ! ♥♥♥♥

 L’HISTOIRE : A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison..
Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement…

Eric Toledano & Olivier Nakache abandonnent cette année la comédie nombreuse pour se centrer sur une histoire à deux personnages : Un handicapé moteur et son aide à domicile…

 

Lorsque l’on sait le succès que cela a été en France (17.5 M de spectateurs à l’heure actuelle), finalement, on se demande un peu à quoi cela tient.

François Cluzet campe un handicapé plus vrai que nature…Omar Sy fait le Omar que l’on connait déjà plutôt au travers de l’écran télévisé… (D’ailleurs les « vannes » qu’il sort tout au long du film semblent avoir été écrite par lui plutôt que dans le scénario).

Les deux réalisateurs tentent donc (et réussissent) à marier deux univers, celui de la bourgeoisie aimant la musique classique et celui de la banlieue aimant la funk et le disco (à ce titre les deux réalisateurs pourraient déposer l’ensemble du répertoire disco pour la totalité de leurs films, cela leur couterait sans doute moins cher !)…pour autant leurs précédentes réalisations étaient beaucoup plus sympathiques à mes yeux !

 

Après les légèrement autobiographiques «Nos jours heureux » et « Tellement proches », Olivier et Eric adaptent de nouveau sur le grand écran une histoire « existante », celle de Philippe Pozzo di Borgo, devenu tétraplégique à la suite d’un accident de parapente.

Alors certain diront que ce film est une « leçon d’humanité et de tolérance »…  remarque excessive tant la tolérance et l’humanité se trouvent partout dans le monde…

C’est une rencontre certes très belle mais comme il en existe bien souvent. Croire que cela relève du miracle serait voir le monde avec beaucoup de pessimisme.

C’est peut-être justement ce qui manquait cette année aux français : de l’optimiste !

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *