TOP8 séries à ne pas rater cette année

Des séries, il y en a des tas…et chacun en regarde une voir deux chaque semaine (quand ce n’est pas plus). Tous parlent déjà d’Orange is the New Black, Games of Thrones ou Walking Dead, pourtant il existe quelques petites séries moins mainstream et qui valent réellement le détour en cette saison 2014-2015. TOP8 séries à ne pas rater cette année !

Bloodline

Des créateurs de Damages, série qui avait valu à Glenn Close le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série dramatique, Bloodline arrive avec une pluie de bonne critique. Certain affirment que c’est, en ce jour, la meilleure série originale crée par Netflix (House of Cards exclue puisque considérée comme un remake de série Britannique). Les Rayburn sont la famille chouchou des Keys en Floride. Mais au sein de la famille, comme dans toutes les grandes familles, il y a un mouton noir. Ils ont bien enfoui des secrets qui pourraient nuire à leur glorieuse réputation. Danny, le mouton noir, essaie d’utiliser les secrets de la famille pour tirer son épingle du jeu. A découvrir

Broadchurch Saison 2

La première saison de ce polar anglais avait fait un malheur en Europe l’an dernier. La résolution de l’intrigue lors du deuxième épisode laissait plutôt circonspect quant à une éventuelle seconde intrigue. Pourtant, on aime autant Broadchurch…surtout ses personnages (y compris et surtout les deux nouvelles avocates Charlotte Rampling et Marianne Jean Baptiste)…un peu moins cette nouvelle intrigue.

Cucumber/Banana

Les créateurs du Queer as Folk anglais reviennent en cette année 2015 avec deux séries trash et insolentes et qui devraient ravir les adeptes de l’humour britannique tout comme ceux du comique de situation bien pensé. Cucumber s’intéresse aux vies de couples gay de quarante ans. Banana à celles des jeunes de 18…les deux existant dans le même espace-temps et avec des personnages identiques. Délirant !


Cucumber, Banana, Tofu – Trailer VO par tuxboard

Le bureau des légendes

Nouvelle création originale de Canal +, Le bureau des légendes est vendu comme un anti-James Bond, comme une succession d’intrigues psychologiques très loin des réalisations musclées que l’on peut voir au cinéma. Eric Rochant, qui apprécie l’espionnage, va ici composer et mettre en scène un puzzle géant qui perdra autant ses protagonistes que le spectateur (dans le bon sens du terme)…Si le rythme est lent, c’est pour encore mieux révéler une ou deux scènes dans chaque épisode. Très beau casting (Mathieu KassovitzLéa Drucker, Florence Loiret-Caille…)  et extrêmement bien fait !

Looking Saison 2

La première saison vous avait laissé sur votre faim ? La seconde sera quasi-autant addictive. Certes les personnages secondaires auraient pu être encore mieux exploités mais l’aspect ultra-réaliste de la série et ses thématiques auront forcement gagné le cœur de bien des fidèles. HBO a confirmé qu’il n’y aurait pas de saison 3 laissant orphelins bien du monde gay ou gay friendly.


Looking – saison 2 Bande-annonce VO par sniperwarez

Huit Séries anglaises ou américaines, françaises ou québecoises

Mensonges Saison 2

La saison 1 de cette série québécoise avait surpris son monde aux Gémeaux 2014 en raflant le trophée de la Meilleure série dramatique au nez et à la barbe de Série Noire donnée grande favorite. Cette intrigue policière créée par Gilles Desjardins reprend l’équipe de choc initiale (Fanny Malette, Eric Bruneaux et Sylvain Marcel) et intègre de nouvelles intrigues policières qui forceront le personnage principal à sortir de sa zone de confort habituelle (la salle d’interrogatoire)

Transparent

Dès sa première saison, la série a fait sensation en raflant aux Golden Globes les prix de meilleure série comique ou musicale et du meilleur interprète masculin pour Jeffrey Tambor, éternel abonné aux seconds rôles (Arrested development, The good wife, Very bad trip, Entourage…) mais qu’on découvre ici en père de famille à la retraite, bien sous tous rapports et décidant de changer de sexe, bouleversant sa famille les liens les unissant. On retrouve aussi avec grand plaisir une autre grande spécialiste des seconds rôles, Judith Light. Sorte de Brothers & Sisters où Sally Field aurait fait son coming-out transgenre, les vingt épisodes de cette première saison dépeignent les mutations contemporaines de la famille et de l’identité.

 

Sense8

Voilà une série qui aura beaucoup fait parler d’elle cette année : addictive, moderne, intrigante… elle est difficile à mettre dans une case. Les Wachowski nous livrent une série transgenre à tous niveaux, à partir du simple principe : en se donnant la mort, Angelica (Daryl Hannah) crée une connexion psychique entre 8 inconnus. Ils devront apprendre à apprivoiser ce huitième sens, guidés par le troublant Jonas (Naveen Andrews). Fantastique, comédie, thriller et policier, tous les genres se mêlent tout en nous emmenant aux États-Unis, à Londres, en Corée du Sud, au Kenya, au Mexique, en Inde, en Allemagne ou en Islande. On est transporté comme les personnages, au fur et à mesure que l’histoire s’étoffe et que le rythme s’accélère, avec la patte Wachowski.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *