François Cluzet

Que de chemin parcouru depuis son éclatement dans « Les Apprentis » avec Guillaume Depardieu en 1995. L’acteur déjà très demandé à la    fin des années 90 est aujourd’hui le Daniel Auteuil des années 2000. Il semblerait qu’un film sur deux ne puisse se monter sans le label Cluzet en France.  

Ce mois-ci, il est (encore une fois) l’homme du mois avec deux films à l’affiche au Québec : « Mon père est femme de ménage » et    surtout « Les Intouchables », plus gros carton au Box Office-France de ce début d’année.

Déjà numéro #1 au Québec depuis deux semaines, ce nouveau film signé Nakash/Toledano est un succès critique et commercial au niveau    international.

De son côté François Cluzet continue son bonhomme de chemin sans jamais vraiment se mettre beaucoup en danger au niveau de ses rôles mais    toujours avec une justesse réaliste.

Parcours :

Né en 1955, le petit François intègre le cours Simon dès 17 ans. En 1976, il débute au théâtre et trois ans plus tard sur grand écran à l’occasion de « Cocktail Molotov » de Diane Kurys.

Très vite il tourne avec les plus grands : Claude Chabrol (dont il devient le protéger), Jean Becker pour « L’été meurtrier » et directement nomination au césar du meilleur acteur dans un second rôle.

Les années 80 lui permettront des rencontres avec Tavernier, Gatlif, Claire Denis, Blier…bref le gratin du cinéma français.

Il faudra attendre 1994 et son rôle dans « L’enfer » de Chabrol où son rôle de mari torturé par la jalousie est salué par l’ensemble    de la profession…Pour beaucoup, Cluzet devient alors la doublure de Daniel Auteuil…

En 1995, on salue de nouveau sa performance dans « Les Apprentis » d’une nouvelle nomination au César du meilleur acteur.

La fin des années 90 et les années 2000 ne font que confirmer son statut de comédien désiré…toutefois peu de films notables sont à    déclarer.

Il faut attendre 2006 et sa rencontre avec Guillaume Cannet pour « Ne le dis à personne » pour le voir bruler de nouveau les feux de la rampe. Il obtient par la même occasion le César du meilleur acteur. Cannet le refera d’ailleurs tourner dans « Les petits mouchoirs » avec grand plaisir.

En 2011, il est de la comédie populaire « Intouchables », véritable carton au box-office….Quelle filmo !

 

Filmographie sélective  

1979 : Cocktail Molotov de Diane Kurys

1980 : Le Cheval d’orgueil de Claude Chabrol

1983 : L’Été meurtrier de Jean Becker

1985 : Autour de minuit de Bertrand Tavernier

1985 : Rue du départ, de Tony Gatlif

1987 : Association de malfaiteurs de Claude Zidi

1988 : Chocolat de Claire Denis

1988 : Une affaire de femmes de Claude Chabrol

1989 : Trop belle pour toi de Bertrand Blier :

1994 : L’Enfer de Claude Chabrol

1995 : Prêt-à-porter de Robert Altman

1995 : Les Apprentis de Pierre Salvadori

1996 : Enfants de salaud de Tonie Marshall

1997 : Rien ne va plus de Claude Chabrol

1998 : Fin août, début septembre d’Olivier Assayas

2001 : L’Adversaire de Nicole Garcia

2002 : Janis et John de Samuel Benchetrit

2002 : France Boutique de Tonie Marshall

2006 : Ne le dis à personne de Guillaume Canet :

2008 : Paris de Cédric    Klapisch

2009 : À l’origine de Xavier Giannoli

2009 : Le Dernier pour la route de Philippe Godeau

2010 : Les Petits Mouchoirs de Guillaume Canet

2011 : Mon père est femme de ménage de Saphia Azzeddine

2011 : L’art d’aimer d’Emmanuel Mouret

2011 : Intouchables de Eric Toledano et Olivier Nakache

2012 : Do    Not Disturbd’Yvan Attal

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *