FFM 2012: Les choix de la rédaction

Une édition 2012 du FFM plutôt décevante cette année.  

C’est en tout cas grandement le cas pour la majorité des films francophones (dont nous sommes les spécialistes)…

Seul film à s’en tirer très positivement, Cornouaille d’Anne Le Ny, sans doute la plus belle réalisation francophone du festival….Il faut avouer qu’avec « Les invités de mon père » et « Ceux qui restent », l’actrice réalisatrice commence à laisser une emprunte non négligeable sur le cinéma français !

Au rang des navets nous retrouverons les premiers pas en France de Niels Schneider (Les amours imaginaires) avec le thriller Désordres

Nous ne saurions que conseiller à Niels Schneider de favoriser les seconds rôles dans des long métrages de qualité (mais peut-être d’apparence    moins importante) plutôt que de choisir des premiers rôles dans des films ratés…

Malheureusement la qualité de ce 36ème festival était très moyenne…

Nombreuses sont les comédies ou thrillers projetés ici au FFM dont nous aurons oublié l’existence dans un an…

La grande surprise vient de la production espagnole La    Voz Dormida

Mélo-historique sur la guerre d’Espagne, ce film, projeté à guichets fermés, est donc, pour nous, le grand gagnant du FFM cette année

Prix du FFM 2012 : La Voz Dormida

La_voz_dormida-722803446-large.jpg

Meilleure prestation masculine : Denis Menochet (j’me suis fais tout petit)

je-me-suis-fait-tout-petit-de-cecilia-rouaud-5763688.jpg

Meilleure prestation féminine : Maria Leon (La voz dormida)

trailer-la-voz-dormida.jpg

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *