Isabelle Huppert

Une autre des grandes dames du cinéma français !

Que ferait Michael Haneke sans elle ? Et Benoit Jacquot ? Sans parler de Claude Chabrol pour qui elle semblait véritablement être une égérie (7 films tournés ensembles)….

Ce mois-ci sort « captive » retraçant l’histoire d’une bénévole française aux Philippines aux prises avec un kidnapping dont elle ne sortira pas indemne…

 

Portrait !

 

Parisienne élevée dans une famille aisée, Isabelle Huppert s’intéresse d’abord aux langues o’ puis au russe avant de bifurquer vers les cours d’art dramatique.

Elle commence véritablement sa carrière en 1972 et se fait vraiment remarquer dans « César et Rosalie » de Sautet ainsi que dans « Les valseuses » où elle dispose d’un petit rôle.

Notons qu’à cette époque, elle est même colocataire de Christine Pascal et Isabelle Adjani…une autre époque !

 

Fin des années 70, elle est distinguée dans « La dentellière » puis dans « Violette Nozière » (de Claude Chabrol » pour lequel elle obtient le prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes.

Dans les années 80, elle tourne aussi bien pour Godard que pour Tavernier, Kurys ou Jacquot (à qui elle sera très fidele) mais aussi dans le premier film de Josiane Balasko : « Sac de nœuds ».

Les années 90 marquent la confirmation des promesses de la décennie précédente…avec en point d’orgue un des plus beau Chabrol : « La cérémonie ».

 

Les années 2000 sont alors sa consécration avec son rôle « sexué » dans « La pianiste » mais surtout son interprétation d’Augustine dans « Huit Femmes » qui restera toujours inscrit comme un personnage contre-emploi magnifiquement interprété.

Après cela, que demander de plus…? Un Chéreau ici (Gabrielle), un Honoré là (Ma mère), elle s’expérimente toujours allant même jusque tester Jeanne Labrune (Sans queue ni tête). L’an dernier on l’a retrouvé dans un film très proche de sa personnalité « Mon pire cauchemar » et cette année on l’attend avec impatience dans « Amour » palme d’or à Cannes…

 

César de la meilleure actrice pour « La cérémonie », elle détient les meilleurs prix d’interprétation dans les plus grands festivals du monde (2 fois à Cannes, 3 fois à Venise, 1 fois à Berlin)…

Que demander de plus ? Que sa fille prenne le relai peut-être ?

 

Filmographie sélective

 

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *