Fermières (All that we make)

« La femme de maison doit être une femme de tête, cultivée et débrouillarde » – ♥♥♥

Les Cercles de Fermières du Québec sont un paradoxe : omniprésents au Québec mais peu connus, ils font partie intégrante de l’identité féminine québécoise. Existants depuis 1915, présents dans plus de 600 municipalités, ils comptent plus de 38 000 membres aujourd’hui.

Annie St-Pierre présente le thème de son film comme le « besoin [que chacun a] de trouver sa gang dans le monde, avec la même passion et qui donne du sens à ce qu’on fait, chacun dans son coin ». Dans un rythme léger et enjoué, elle résume l’histoire de cette sororité avec des images d’archives avant de suivre quelques unes de ces femmes fortes chez elle, dans leur cercle, dans leurs expositions ou leur congrès annuel. On sent que la caméra suit avec beaucoup de tendresse ces femmes, entièrement dévouées à leur implication à ce regroupement, comme le définit l’une d’elle : « j’aime mieux mourir en faisant ce que j’aime que de mourir d’ennui ! » On sent la réalisatrice intriguée par la mentalité de ces femmes, dont le décalage avec le monde contemporain donne un hiatus intéressant, résumé par les slogans du mouvement : « être de meilleures citoyennes », « pour Dieu et pour la patrie », « gardons nos traditions » … Suivant le regard plus que le geste, filmer les échanges culinaires ou la confection de pièces artisanales est surtout l’occasion de mieux cerner la passion qui les rassemble toutes. Annie St-Pierre n’élude pas le côté réactionnaire du mouvement, qui s’opposait au vote des Femmes ou à la contraception, mais elle préfère s’émerveiller sur ce grand esprit de solidarité et cet élan de liberté que ces mères de famille ont ensemble, occasion pour elles de pouvoir « lâcher leur fou ». Le côté un peu désuet est aussi très touchant et séduisant et le regard très tendre que pose la caméra permet au spectateur de ne pas rire au dépens de ces femmes, mais avec elles.

Réalisatrice : Annie St-Pierre, image : Geneviève Perron, Marie Davignon & Jessica Lee Gagné, montage : Myriam Magassouba, son : Marie-Pierre Grenier, Luc Boudrias et Martyne Morin, production : Elaine Hébert, Luc Déry & Kim McGraw, pays : Canada, durée : 81 min.

Présenté en clôture des RIDM 2013, sortie en salles au Québec, au printemps 2014.

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *